Review de Clairvoyant par The Contortionist

à 0 h 00 min
Lecture 4 min.
review-de-clairvoyant-par-the-contortionist

Clairvoyant par The Contortionist

Clairvoyant est un album extraordinaire qui fait honneur à la lourde charge émotionnelle du groupe, une oeuvre à l’image du poids de la mort prématurée d’un proche qui décide de mettre fin à sa vie.

Acheter au meilleur prix sur amazon : Voir le prix

Note globale

Authenticité
Composition
Production
5.0

The Contortionist porte bien son nom, car il fait preuve d’une réelle souplesse musicale. Avec Clairvoyant, il finalise sa transformation en un groupe de Rock Progressif et continue à surprendre.

The Contortionist en quelques mots

The Contortionist est un groupe de Metal Progressif fondé en 2007 à Indianapolis (Indiana), aux États-Unis. Il se compose aujourd’hui de Michael Lessard (chant), Cameron Maynard (guitare), Robby Baca (guitare), Jordan Eberhardt (basse), Eric Guenther (clavier) et Joey Baca (batterie).

Le groupe compte à ce jour 3 EP (Sporadic Movements en 2007, Shapeshifter en 2008 et Apparition en 2009) et 4 albums (Exoplanet en 2010, Intrinsic en 2012, Language en 2014 et Clairvoyant en 2017).

Une transformation réussie

The Contortionist est un des rares groupes qui a réussi un changement de style avec classe. Sa musique est passée d’un Deathcore relativement technique à un Rock Progressif beaucoup plus subtile. Les musiciens ont transformé leur son avec finesse d’album en album. Language, sorti en 2014, a su préparer les fans pour la suite du chemin que The Contortionist emprunterait avec Clairvoyant.

Un univers sombre

Si Language est lumineux et représente la vie, Clairvoyant est sombre et représente la mort. L’artwork attire l’auditeur dans une dimension obscure et hypnotique. Pour la plupart des gens, la première écoute sera difficile. Une grande partie de l’intérêt de cet opus réside dans sa lenteur et son atmosphère. Aucun morceau ne va au-delà de 180 BPM. Néanmoins, la musique est extrêmement bien construite. Différents thèmes reviennent d’une piste à l’autre afin d’apporter une cohérence et une saveure très spécifique qui solidifie l’identité de Clairvoyant.

Des émotions fortes

L’album a une ambiance sombre et mélancolique, et traite de sujets spirituels tirés des expériences personnelles de Michael Lessard. Le thème principal reste celui de la mort, comme mentionné plus haut. Tout le poids du thème vient frapper l’auditeur lors des deux dernières chansons de l’album : Return To Earth & Monochrome (Pensive). Elles sont dédiées à un ami proche de Michael Lessard, mort d’une overdose après le décès de sa mère dont il n’a pas réussi à faire le deuil. Clairvoyant est un voyage doux-amer sur les terres de la dépression, du regret et de l’acceptation.

Une oeuvre envoûtante

Côté composition, le nombre de couches est impressionnant. Les guitares se mêlent aux lignes de clavier et aux innombrables harmonies vocales qui créent un voile ambiant contribuant à l’atmosphère de l’album.

Plusieurs leitmotivs sont présents à travers l’oeuvre. L’exemple le plus évident est la piste de conclusion Monochrome (Pensive) qui fait écho à celle d’introduction Monochrome (Passive). Le premier single de l’album, Reimagined, est la chanson la plus entraînante. C’est également celle qui a la structure la plus conventionnelle. Le reste est beaucoup plus progressif et recherché. Les changements de tonalités dans la chanson éponyme et The Center sont splendides. Relapse, elle, offre beaucoup de place à Eric Guenther au clavier, ce qui lui permet de peindre un magnifique décor pour le rythme en 7/4 de Joey Baca. Bravo à eux pour leurs performances de très bon goût, qui ne tombent jamais dans le “surjoué”.

L’album a été composé en pleine nature

Pour composer l’album, le groupe s’est rendu dans un studio isolé en pleine nature. Il a ensuite été enregistré et produit par Jamie King et The Contortionist. La production est très naturelle, transparente et équilibrée. Le son est impeccable, et les arrangements sont fous. Le calme général rend les passages intenses encore plus puissants, et le spectre sonore est rempli de petits détails qui font de Clairvoyant un album cohérent, complet et envoûtant.

The Contortionist est clairvoyant

En conclusion, merci à The Contortionist d’être honnête et de prendre des risques. Merci de ne pas recycler les mêmes riffs génériques et de continuer à pousser les limites toujours plus loin. C’est jouissif d’entendre un groupe de la scène moderne mettre autant de travail et de sincérité dans sa musique. Il s’agit d’un album extraordinaire qui fait honneur à la lourde charge émotionnelle du groupe, une oeuvre à l’image du poids de la mort prématurée d’un proche qui décide de mettre fin à sa vie.

Chansons préférées de Clairvoyant : The Center, Return To Earth, Monochrome (Pensive)