Review de Neon par Erra

à 0 h 00 min
Lecture 3 min.
Review de Neon par Erra

Neon par Erra

Les musiciens semblent délaisser doucement leurs racines Metalcore pour se diriger vers un son plus progressif.

Note globale

Authenticité
Composition
Production
4.2

Erra fait partie des groupes les plus frais de la scène Metalcore. Avec ses deux premiers albums, il a réussi à se forger une réputation solide. Appréciés pour leur son alliant beauté et brutalité, les musiciens semblent délaisser doucement leurs racines Metalcore pour se diriger vers un son plus progressif. Neon est un pas de plus dans cette direction.

Une nouvelle dimension

Dès la pochette, nous sommes plongés dans une nouvelle dimension. Le style est fabuleux bien que certains le trouveront déplacé dans un contexte Metal. Avant même la sortie de l’album, le groupe se montrait catégorique quant à l’univers représenté par cette nouvelle addition à sa discographie : elle devait être plus sombre.

Neon et ses 10 pistes alliant lourdeur et douceur nous submergent de diverses sensations. Globalement, l’album procure une belle écoute de qualité. Les morceaux disposent de rythmes et d’atmosphères différents, ce qui apporte une certaine richesse à son ensemble, et rend l’expérience agréablement fluide. Nous pouvons remarquer une progression naturelle de Drift à Neon. Le son est plus mature et varié que sur les premiers albums, Impulse et Augment. Bien que les fans des premières heures ne se retrouveront pas dans l’intégralité du nouvel opus, des éléments de la totalité de la discographie du groupe se distinguent dans les nouveaux morceaux. Une sensation de lourdeur prend parfois le dessus, ce qui ne déplaira pas aux auditeurs de longue date.

Le mix n’a rien a voir avec celui de Brian Hood sur Impulse et Augment. Il ressemble beaucoup plus à celui de Drift. Il est de bonne qualité et permet à la performance de prendre toute son ampleur. Les voix sonnent naturelles et les instruments ne font pas surproduits. Niveau performance, Alex est toujours très constant et propose un jeu de batterie puissant et adapté. Au sujet des guitares, nous retrouvons principalement des riffs et des solos à l’identité post-Augment. Quant à la performance vocale, elle est excellente comme à l’habituel. J.T. vient de loin depuis ses reprises sur YouTube, et Jesse sonne encore mieux que sur les premiers albums en raison de l’entraînement procuré par son projet solo, Ghost Atlas. Les fans ne pourront qu’être heureux d’explorer ce nouveau chapitre de l’histoire de Erra.

Chansons préférées de Neon : Breach, Signal Fire, Ghost Of Nothing

Tags : Metalcore Erra
Restez connectés à MetalZone sur Facebook