Déchaînement hardcore sur la capitale

à 12 h 02 min
Lecture 6 min.
Déchaînement hardcore sur la capitale
© Tetralens
-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O

Après avoir dépassé la cohorte de touristes en pâmoison devant l’un des symboles de la capitale, le Moulin Rouge, nous voyons une file interminable de métalleux devant la Machine du Moulin Rouge, l’une des salles parisiennes dont la programmation est bien orientée vers les sons lourds.

À peine entrée, je remarque que l’espace est déjà tiède avant le premier des quatre sets de la soirée.

Texte et photos par Tetralens (tetralens.com)

Dying Wish

Devant un public un peu clairsemé en début de soirée, Dying Wish, groupe américain de punk hardcore/Metalcore, entre en scène dans un bel ensemble, mené par une front girl au look mi lolita – mi coreuse avec un béret (un clin d’œil à Paris ?).

Déchaînement hardcore sur la capitale

Mais rapidement, le style pétillant d’Emma Boster laisse place à un chant hurlé assez puissant qui réveille et met en valeur le dernier album Fragments Of A Bitter Memory, sorti en 2021, successeur de Dying Wish/Serration de 2018.

Déchaînement hardcore sur la capitale

Il n’y a pas de moshpit mais deux ou trois hardcore dancers viennent animer le devant de la scène.

Déchaînement hardcore sur la capitale

Une performance assez courte qui se termine sur Innate Thirst, titre de 2020.

Déchaînement hardcore sur la capitale

Du reste, Dying Wish s’apprête à partir en tournée avec Hatebreed aux États-Unis.

Get The Shot

Après cette sympathique introduction, on assiste à un échauffement collectif : flexions, étirements des épaules, rotation des cervicales, ça va mosher sévère. La salle est déjà bien dense et la température monte d’un cran, mais la déferlante québécoise Get The Shot va transformer le lieu en hammam.

Déchaînement hardcore sur la capitale

Déjà très emballée par leur son, notamment par l’album de 2017, Infinite Punishment, je n’ai pas du tout été déçue par l’album sorti quelques jours avant le concert, Merciless Destruction (via New Damage Records). Mais je n’étais pas prête pour la version live du groupe mené par le très charismatique Jean-Philippe Lagacé.

Déchaînement hardcore sur la capitale

Une claque totale. Puissance décapante, engagement hallucinant avec le public qui est là et s’en donne à cœur joie dans des moshpits furieux et des stages dive de folie, comme j’en ai rarement vu.

Déchaînement hardcore sur la capitale

La scène est une masse de corps masquant non seulement les musiciens, mais aussi le bord de la scène. C’est un superbe chaos.

Déchaînement hardcore sur la capitale

L’échange verbal en français renforce encore plus la connexion entre le groupe et le public de la Machine, qui est pris dans un tourbillon de hardcore de haute volée. Un des meilleurs concerts de cette année pour moi !

Déchaînement hardcore sur la capitale

Setlist :

  • Rotting Idols
  • Divination Of Doom
  • Faith Reaper
  • Deathbound
  • Blackened Sun
  • Cold Hearted

Terror

Difficile de passer après ça. Terror prend le relais avec un peu moins d’énergie que les forcenés précédents, mais un son solide et une performance forte, présentant une sélection bien ficelée de leur longue discographie (le groupe a 20 ans, après tout).

Déchaînement hardcore sur la capitale

Les Californiens assènent un rouleau compresseur de beatdown hardcore qui va droit au but. Performance bien accueillie par un public déchaîné et satisfait, même pour le jeune homme, qui à peine entré dans l’arène, quitte la foule dans la souffrance d’un énorme choc dans le nez, et s’éloigne, suivi à la trace (de sang), par quelques compagnons de mosh solidaires pour l’escorter. L’esprit Metal dans toute sa splendeur.

Déchaînement hardcore sur la capitale

Setlist :

  • The 25th Hour
  • Overcome
  • Pain Into Power
  • Stick Tight
  • Spit My Rage
  • Always The Hard Way
  • Can’t Help But Hate
  • One With The Underdogs
  • Keep Your Mouth Shut
  • Keepers Of The Faith

Lionheart

Un autre visage du hardcore, pour clôturer cette folle soirée, avec le collectif d’Oakland, en Californie. Rob Watson et tous les musiciens de Lionheart semblent décidés, dès le premier morceau, à nous assommer avec leur son sans compromis. Rage de jeu, riffs efficaces, batterie véloce. Pas le moindre temps mort lors de la performance.

Déchaînement hardcore sur la capitale

Un engagement assez formidable, notamment du chanteur ; mais pas seulement, mention spéciale pour le frêle batteur, à côté de la carrure du talentueux chanteur.

Déchaînement hardcore sur la capitale

La performance est vive, puissante, et conduit au déchaînement total du public, qui est plus qu’impliqué avec une véritable invasion de la scène.

Déchaînement hardcore sur la capitale

Après un Valley Of Death acclamé par la critique en 2019, les Californiens nous préparent une suite logique avec la sortie de singles en 2022, Live By The Gun (ft. Body Count) et Hell On Earth.

Déchaînement hardcore sur la capitale

Une très belle clôture de la soirée.

Déchaînement hardcore sur la capitale

Setlist :

  • Cali Stomp
  • Burn
  • Death Comes In 3’s (2022)
  • Trail By Fire
  • Vultures
  • Keep Talking
  • Hail Mary
  • Live By The Gun
  • When I Get Out
  • Still Bitter Still Cold
  • Born Feet First
  • Lock Jaw
  • Love Don’t Live Here
  • Fight For Your Right (Beastie Boys cover)
  • LHHC

À propos de Tetralens

Cet article a été rédigé par Tetralens, qui est également la propriétaire de toutes les photos que vous avez vues ci-dessus.

Tetralens est une photographe basée à Paris. Si vous souhaitez discuter avec elle de son travail et/ou collaborer avec elle, vous trouverez toutes ses informations ci-dessous !

TETRAlens rassemble toutes les expressions de mon travail photographique, récent ou datant de plusieurs années. J’y présente principalement un extrait de mes captures de concerts live, essentiellement issus de la scène Metal et Rock, ainsi qu’un petit aperçu de mes autres sujets photographiques, tels que les paysages, les détails et l’architecture. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu capturer à travers mon objectif ce que mes yeux voulaient immortaliser : le tranchant d’une lumière, la force d’un instant, la douceur d’un regard, l’énergie d’un moment, ces choses qui rendent le monde plus beau. Depuis mon plus jeune âge, cette passion m’a suivi dans mon quotidien ou dans mes voyages, mes yeux regardant constamment la nature, les villes et les gens comme une source d’inspiration pour nourrir mon expression artistique. Le canal le plus emblématique étant la musique live, les événements à travers lesquels l’humain est un vecteur des vibrations les plus positives.

-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O -20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O
Articles les plus récents
-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Lovedrive

Scorpions
Lovedrive

Par Lemmy Halford03, le 04/12/2022
album-countdown-to-extinction

Megadeth
Countdown To Extinction

Par TonyOsbourne13, le 26/11/2022
Shockwave

Dead City Ruins
Shockwave

Par Kingeddie, le 24/11/2022
Plus d'actus sur Lionheart
L'actu Metalcore