Alter Bridge, Halestorm et Mammoth WVH ont mis le feu au Dôme de Paris

à 18 h 02 min
Lecture 8 min.
Alter Bridge, Halestorm et Mammoth WVH ont mis le feu au Dôme de Paris
© Tetralens
Solar Guitars: Guitares 100% Metal!

Ce soir le Dôme de Paris accueille une très belle affiche, Alter Bridge, Halestorm et Mammoth.

Il est 18h55. Plus que quelques minutes pour se faufiler à travers une foule déjà dense jusqu’à l’entrée du pit photo.

Texte et photos par Tetralens (tetralens.com)

Mammoth WVH

Pour ouvrir les festivités du soir, c’est Mammoth qui est aux commandes. Mammoth (ou Mammoth WVH) est un groupe de Rock alternatif aux accents heavy rock, créé et porté par Wolfgang Van Halen, qui l’a lancé en tant que projet solo en 2015. Les choses ont ensuite pris une tournure un peu plus collective en 2021, année de la sortie de l’album éponyme également.

Alter Bridge, Halestorm et Mammoth WVH ont mis le feu au Dôme de Paris

Quand on parle de collectif, on parle d’une coalition de talents, dont Frank Sidoris à la guitare lead (Slash, Myles Kennedy and the Conspirators), Ronnie Ficarro à la basse (Falling In Reverse), Jon Jourdan à la guitare rythmique (To Whom It May), et Garrett Whitlock à la batterie (ex-Tremonti). Inutile de détailler la qualité de jeu de ces gars.

Alter Bridge, Halestorm et Mammoth WVH ont mis le feu au Dôme de Paris

La performance d’une quarantaine de minutes est relativement courte. Sept titres, qui se succèdent dans une continuité très homogène. Le style est résolument rock, certes un peu répétitif, mais qui s’écoute avec plaisir, et sublimé par la voix remarquable de Wolfgang Van Halen, et je ne suis pas la seule à le penser d’après les échanges que je surprends dans la foule. Cette découverte totale pour moi, est plutôt agréable.

Alter Bridge, Halestorm et Mammoth WVH ont mis le feu au Dôme de Paris

Petit coup de cœur sur Distance, le titre à la ligne mélodique simple mais touchante (en hommage à son défunt père, Eddie Van Halen).

Alter Bridge, Halestorm et Mammoth WVH ont mis le feu au Dôme de Paris

Setlist :

  • Mammoth
  • Mr. Ed
  • Epiphany
  • Think It over
  • Distance
  • You’re To Blame
  • Don’t Back Down

Halestorm

Je profite du changement de scène pour m’offrir un rafraîchissement, et suis surprise par une reprise des festivités, à savoir le set d’Halestorm plus tôt qu’annoncé.

Alter Bridge, Halestorm et Mammoth WVH ont mis le feu au Dôme de Paris

La tornade Halestorm fait effet dès son entrée sur scène avec le titre The Steeple issu du dernier bébé, Back From The Dead de mai 2022, avec une Lzzy Hale terriblement en forme. Joe Hottinger (guitare) et Arejay Hale (batterie) ne sont pas en reste d’énergie. Seul Josh Smith (basse) montre moins de dynamisme.

Alter Bridge, Halestorm et Mammoth WVH ont mis le feu au Dôme de Paris

Au fur et à mesure que les titres, pour la plupart issus des albums précédents, sont déroulés, la tension ne retombe pas, et la foule est galvanisée par le Metal Alternatif du quatuor et par la voix et la gouaille incomparable de la frontwoman. Le choix des titres est plutôt bien fait même si ce ne sont pas ceux que j’attendais. Mine est l’occasion d’un joli jeu de scène entre Lzzy et Joe qui nous montrent dans une battle de guitare la force de leur complicité, suivi d’un moment assez poignant, qui m’émeut un peu je l’avoue, avec Familiar Taste Of Poison.

Alter Bridge, Halestorm et Mammoth WVH ont mis le feu au Dôme de Paris

Le set se poursuit avec Amen, une ode rock pleine de blues, que la voix de la chanteuse rend très sensuelle.

Alter Bridge, Halestorm et Mammoth WVH ont mis le feu au Dôme de Paris

S’ensuit un interlude sous forme d’un impressionnant solo de batterie où Arejay irradie à lui seul l’immense salle du Dôme de Paris, notamment par une mise en scène particulièrement réussie.

Alter Bridge, Halestorm et Mammoth WVH ont mis le feu au Dôme de Paris

La partie suivante est consacrée à deux titres très énergiques du dernier album, Back From The Dead et Wicked Ways, pour terminer par I Miss The Misery, le titre de 2012 qui a grandement participé à faire connaître Halestorm à grande échelle.

Alter Bridge, Halestorm et Mammoth WVH ont mis le feu au Dôme de Paris

Une performance de haut niveau, avec ce petit quelque chose en plus, le sentiment d’une réelle interaction avec le public.

Alter Bridge, Halestorm et Mammoth WVH ont mis le feu au Dôme de Paris

Setlist :

  • The Steeple
  • Love Bites (So Do I)
  • I Get Off
  • Mine
  • Familiar Taste Of Poison
  • Amen
  • Drum Solo
  • Back From The Dead
  • Wicked Ways
  • I Miss The Misery

Alter Bridge

Pour se remettre de tout cela, et faire une petite pause, le public se disperse, se croise, certains tentent en vain de se procurer une bière. Malheur à ceux qui ont choisi le mauvais comptoir. Certains bars sont très vite à sec, et il est déjà temps pour Alter Bridge de prendre le relais sur scène.

Alter Bridge, Halestorm et Mammoth WVH ont mis le feu au Dôme de Paris

C’est sur Silver Tongue, morceau “étendard” du dernier album, Pawns And Kings, que Myles Kennedy, le chanteur et guitariste aussi talentueux qu’humble, Brian Marshall, le bassiste précis et pêchu, que je vois toujours avec un t-shirt Trust, Mark Tremonti, guitariste virtuose et légende en ce qui me concerne (oui, c’est mon préféré, et alors ?) et Scott Phillips, le cœur battant d’Alter Bridge, commencent leur performance. Un très bon choix, qui fait honneur au dernier opus, et sonne un coup d’envoi dynamique pour deux heures de rock/metal alternatif de qualité.

Alter Bridge, Halestorm et Mammoth WVH ont mis le feu au Dôme de Paris

La foule est complètement en phase avec les musiciens et répond par des clameurs encore plus enthousiastes dès les premières notes de Addicted To Pain, un classique du groupe fondé sur les cendres de Creed.

Before Tomorrow Comes, de Blackbird, se distingue par une signature rock, mais où la puissante section rythmique vous tient en haleine.

Je suis rapidement accrochée par This Is War, le morceau d’ouverture du dernier album. Une belle expression du style Alter Bridge dans sa version plutôt Metal, dans laquelle j’entends la touche Tremonti, avec des accords mineurs du plus bel effet.

Alter Bridge, Halestorm et Mammoth WVH ont mis le feu au Dôme de Paris

Le set se poursuit avec Brand New Start, assez mélancolique, pendant lequel je vois quelques yeux humides dans le public, suivi de l’interprétation de Isolation, marquant un beau moment de partage entre les spectateurs et le groupe.

Après un détour par l’album Walk The Sky de 2019 avec Wouldn’t You rather, qui fait retomber la frénésie des fans, Mark Tremonti reprend le micro – pour mon plus grand plaisir – sur Burn It Down (2004). Si j’apprécie beaucoup l’interprétation, où l’alternance entre Mark et Myles aux guitares rythmiques et leads est du plus bel effet, je suis néanmoins un peu déroutée par l’enchaînement de la setlist qui, à mon sens, ne met pas en avant la puissance de leur discographie.

Alter Bridge, Halestorm et Mammoth WVH ont mis le feu au Dôme de Paris

Sur Pawns And Kings, Brian Marshall, particulièrement en forme depuis le début de la performance, nous ravit avec son jeu de basse très présent, qui donne beaucoup de corps à l’ensemble. Quant à Myles Kennedy, il ne semble pas faire d’effort particulier pour faire sortir ses lignes vocales avec une virtuosité désarmante, ainsi que son timbre unique.

L’introduction de Metalingus est l’occasion pour Scott Philips de rappeler son talent à la batterie, qui porte une grande partie de la force du morceau (surtout sur cette version live).

Alter Bridge, Halestorm et Mammoth WVH ont mis le feu au Dôme de Paris

Retour à un moment plus calme, avec l’interprétation acoustique et presque intime de In Loving Memory. Un moment suspendu où l’émotion gagne Myles Kennedy tout autant que le public.

On arrive au bout de la soirée, pense-t-on, sur le bijou Blackbird (2007), qui n’a pas pris une ride, et dont la puissance me touche toujours autant ; la voix de Myles Kennedy transporte littéralement le public.

Alter Bridge, Halestorm et Mammoth WVH ont mis le feu au Dôme de Paris

Un rappel invite le quatuor à jouer Cry Of Achilles puis Rise Today, qui clôt la performance, et est salué par une standing ovation du public, ravi de sa soirée en compagnie de trois groupes de grande qualité, de surcroît généreux dans leurs jeux de scène respectifs.

Setlist :

  • Silver Tongue
  • Addicted To pain
  • Before Tomorrow Comes
  • This Is War
  • Brand New Start
  • Isolation
  • Wouldn’t You Rather
  • Burn It Down (Mark Tremonti singing)
  • Pawns And Kings
  • Metalingus
  • In Loving Memory (Acoustic)
  • Blackbird

Rappel :

  • Cry Of Achilles
  • Rise Today

À propos de Tetralens

Cet article a été rédigé par Tetralens, qui est également la propriétaire de toutes les photos que vous avez vues ci-dessus.

Tetralens est une photographe basée à Paris. Si vous souhaitez discuter avec elle de son travail et/ou collaborer avec elle, vous trouverez toutes ses informations ci-dessous !

TETRAlens rassemble toutes les expressions de mon travail photographique, récent ou datant de plusieurs années. J’y présente principalement un extrait de mes captures de concerts live, essentiellement issus de la scène Metal et Rock, ainsi qu’un petit aperçu de mes autres sujets photographiques, tels que les paysages, les détails et l’architecture. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu capturer à travers mon objectif ce que mes yeux voulaient immortaliser : le tranchant d’une lumière, la force d’un instant, la douceur d’un regard, l’énergie d’un moment, ces choses qui rendent le monde plus beau. Depuis mon plus jeune âge, cette passion m’a suivi dans mon quotidien ou dans mes voyages, mes yeux regardant constamment la nature, les villes et les gens comme une source d’inspiration pour nourrir mon expression artistique. Le canal le plus emblématique étant la musique live, les événements à travers lesquels l’humain est un vecteur des vibrations les plus positives.

Solar Guitars: Guitares 100% Metal! Solar Guitars: Guitares 100% Metal!
Articles les plus récents
Solar Guitars: Guitares 100% Metal!
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Tekkno

Electric Callboy
Tekkno

Par Slipknot28, le 22/01/2023
Empty Space (EP)

Savior
Empty Space (EP)

Par Slipknot28, le 22/01/2023
Dreams From The Darkest Side

Statement
Dreams From The Darkest Side

Par Kingeddie, le 18/01/2023
Plus d'actus sur Alter Bridge
L'actu Metal Alternatif