Les reviews utilisateurs sont de retour !
album-metallica-the-black-album

Metallica
Metallica (The Black Album)

Review de , le

Surprise en cette année 1991, car le groupe Metallica s’offre le luxe de travailler avec Bob Rock, qui avait fait des merveilles sur le son de l’album ‘Doctor Feelgood’ de Mötley Crüe. Le précédent album, ‘… and justice for all’, était très technique, mais le son aurait pu être meilleur, la faute à une tournée des Monsters of Rock américaine, où deux membres du groupe coproduisait l’album, les weekends off. Le groupe avait essayé, sur le précèdent album, de le faire co-produire par Mike Clink, qui avait œuvré sur ‘Appetite for destruction’ de Guns N’ Roses, mais ça n’avait pas collé, James Hetfield (guitariste rythmique chanteur) et Lars Ulrich (batteur), les deux leaders du combo, coproduisant l’album, et savaient exactement, ce qu’ils voulaient et ça n’avait pas fonctionné…

L’album noir contient des titres beaucoup plus courts que ceux de leur précédent opus et contient de grosses surprises, pour qui les suivent depuis longtemps. Les tempos sont ralentis, plus Heavy, et la voix de James est parfois méconnaissable, de par sa douceur sur par exemple, la (vraie) ballade “Nothing else matters”.

L’album est une des plus grosses ventes mondiales. Beaucoup de chansons de ce disque sont sorties en single (presque la moitié des douze morceaux) et Metallica a tourné durant presque trois ans pour appuyer ce disque. Un must have pour les curieux (ou pas ?) et les autres.

Vous avez déjà voté !

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.