Nergal de Behemoth admet qu'il a menti au sujet de son renvoi d'une salle de sport pour avoir porté un t-shirt Darkthrone

à 15 h 37 min
Lecture 2 min.
behemoth-2019
© Oskar Szramka Photography

En août dernier, Nergal, le frontman de Behemoth, a prétendu avoir été éjecté d’une salle de sport du YMCA, car il portait un t-shirt Darkthrone.

Une farce élaborée

Nergal avait posté une vidéo dans laquelle il expliquait ce qu’il s’était prétendument passé. Ses affirmations ont fait la une des médias spécialisés du monde entier, et Darkthrone a même commenté sur l’affaire.

Dans une nouvelle interview avec Kerrang!, Nergal a révélé qu’il avait tout inventé.

J’aime foutre la merde, c’est dans ma nature. J’aime provoquer les gens. Tu te souviens de l’histoire de mon renvoi du YMCA ? Orion et moi y sommes allés, mais, au final, on a décidé d’aller dans une autre salle de sport. Puis, j’ai inventé l’histoire comme quoi on nous avait expulsés à cause de nos croyances, bla bla bla bla.

Mec ! Ça a fait les gros titres partout. Les gens étaient outrés… Des gens me disaient que j’aurais dû me faire frapper, et que mes détracteurs auraient été heureux. En lisant tous ces commentaires et tous ces articles, je me disais : “Pourquoi personne ne me demande si c’est vrai ?”. Parce que ce n’était pas vrai, j’ai juste inventé une histoire. Encore une fois, voilà une preuve qu’il est très facile de manipuler les gens, de les berner et de faire tout ce qu’on veut.

À lire aussi : Drewsif publie une démo de Archetype : Gojira

Nergal demande aux fans d’être vigilants

Les propos de Nergal dans cette nouvelle interview font écho à sa philosophie de vie, et au fait qu’il encourage souvent les auditeurs de Behemoth à penser par eux-mêmes.

Pour rappel, le dernier album en date du groupe de Blackened Death Metal intitulé I Loved You At Your Darkest est sorti en octobre 2018 via Metal Blade Records & Nuclear Blast.

En outre, Behemoth sera en tête d’affiche du Bloodstock 2020, aux côtés de Judas Priest et Devin Townsend.

Source : The Prp