Dave Mustaine de Megadeth a reçu des messages de soutien de James Hetfield de Metallica, Ozzy Osbourne et autres, à la suite de l'annonce de son cancer

à 15 h 58 min
Lecture 4 min.
Dave Mustaine de Megadeth a reçu des messages de soutien de James Hetfield de Metallica, Ozzy Osbourne et autres, à la suite de l'annonce de son cancer

Tout récemment, nous avons remarqué que Dave Mustaine avait l’air en bonne santé sur une nouvelle photo de famille. Désormais le musicien dévoile qu’il a reçu plusieurs messages de soutien de James Hetfield de Metallica, Ozzy Osbourne et autres, à la suite de l’annonce de son cancer.

Dave Mustaine remonte la pente

Dave Mustaine, le frontman de Megadeth, a appris qu’il avait le cancer de la gorge en juin de cette année. Il a rapidement annoncé la triste nouvelle sur sa page Facebook.

Il y a quelques jours, lors d’une interview avec Rolling Stone, Dave Mustaine a parlé de son état de santé acutel :

J’ai fait le plus gros, et je me sens très fort. Après les rayons, le gars m’a dit que tous mes résultats étaient incroyables.

Je me suis dit, je ne vais pas laisser ça me vaincre… Je ne vais même pas laisser ça me faire peur.

Lorsqu’il a reçu le diagnostic, M. Mustaine a dit que sa première réaction avait été la suivante :

Je me suis dit : “Putain. D’accord, Mustaine. Tu peux le faire”. Puis, j’ai commencé à lui botter le cul. J’ai pensé à tous les trucs que j’avais appris sur la guérison du corps grâce aux arts martiaux, et j’ai fait tout ce que le médecin m’a dit à la lettre. J’espère que c’est la fin et que je n’en entendrai plus parler. Là, je me sens bien.

J’ai des gens dans le monde entier qui prient pour moi. Je prends bien soin de moi, et ça ne vous étonnera pas si vous me connaissez un peu. Je ne me contente de rien d’autre que de la victoire.

À lire aussi : AC/DC : Regardez le nouveau clip vidéo pour Witch's Spell

Un soutien international

Dave Mustaine a également parlé du soutien qu’il a reçu de la communauté Metal :

J’ai reçu beaucoup de messages qui venaient de gens que je connaissais, mais dont je ne savais pas qu’ils s’en souciaient. Plus particulièrement, j’ai reçu un texto de mon vieux frère, James Hetfield, et j’étais tellement, tellement heureux d’avoir de ses nouvelles. Contrairement à ce que tout le monde dit et contrairement aux apparences, j’aime James et je sais que James m’aime et qu’il tient à moi.

Je m’en suis rendu compte au moment de vérité, quand j’ai dû dire au monde que j’avais une maladie qui mettait ma vie en danger. Qui est venu montrer son soutien ? James.

Et j’ai reçu un texto d’Ozzy, et un de Paul Stanley. C’était génial d’en avoir un d’Ozzy. Et je ne m’attendais pas à ça de la part de Paul Stanley. C’était vraiment super cool, parce qu’au début, quand Kiss a commencé à faire de la musique, j’étais encore gosse et j’adorais le groupe.

Je suis vraiment reconnaissant envers tout le monde. Même les gens qui ont du mal avec mon comportement et ma grande gueule, je leur suis tellement reconnaissant de prendre soin de moi. Comme on dit, en fin de compte, tout ce qu’on a, c’est les uns et les autres dans cette folle communauté Metal.

Le mois dernier, David Ellefson, le bassiste de Megadeth, a dit que Dave avait hâte de prendre la route avec ses camarades de groupe en janvier . En effet, les musiciens se préparent à partir en Europe pour une tournée en tant qu’invités spéciaux de Five Finger Death Punch.

D’autre part, le groupe travaille depuis longtemps sur l’album qui succèdera à Dystopia, publié en 2016. L’hypothétique sortie qui devait se faire en 2019 a été repoussée et, à notre connaissance, rien n’a encore été enregistré. David Ellefson espère vraiment que le groupe sortira un nouvel album en 2020.

Sources : Blabbermouth & Louder Sound

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.