Matt Heafy de Trivium : “What The Dead Men Say est le synopsis parfait de tout ce que nous avons fait dans le groupe”

à 14 h 44 min
Lecture 3 min.
Matt Heafy de Trivium : “What The Dead Men Say est le synopsis parfait de tout ce que nous avons fait dans le groupe”

Dans une nouvelle interview avec Higgo de l’émission de radio australienne Distortion, diffusée sur Triple M, Matt Heafy, le leader de Trivium, a parlé de la direction musicale du neuvième album du groupe, What The Dead Men Say.

“Le synopsis parfait”

Il a déclaré :

J’ai l’impression que What The Dead Men Say est le synopsis parfait de tout ce que nous avons fait dans le groupe. Du premier au huitième album, tous les disques étaient très différents les uns des autres. […] J’ai l’impression que ce neuvième opus est une récapitulation de tout ce que nous avons fait. J’ai l’impression que c’est un très bon bilan pour montrer à quelqu’un ce qu’est Trivium depuis le début. On ne peut pas vraiment faire ça avec les autres. On ne peut pas montrer à quelqu’un juste The Crusade, et lui faire comprendre ce qu’était Trivium au moment de Ascendancy ou de In Waves. Dans ce nouvel album, on peut entendre toutes les racines musicales du groupe.

Matt Heafy a également fait l’éloge du dernier arrivé de Trivium, le batteur Alex Bent, qui a fait ses débuts avec le groupe sur The Sin And The Sentence.

Alex est incroyable. Et ce qui est génial, c’est que personne ne se demande pourquoi nous avons choisi Alex. Tout le monde se dit : “Oh, je comprends pourquoi vous l’avez choisi. Il est dingue”. J’écoutais What The Dead Men Say il y a deux jours, et la batterie… Mec, comment quelqu’un peut jouer comme ça ? Et il joue vraiment comme ça ! Il n’y a pas de retouches en studio. Quand nous avons fait The Sin And The Sentence, la première piste qu’il a enregistrée était la chanson éponyme. La toute première prise était une prise complète de la chanson, et c’est celle qui a fini sur le disque. Voilà à quel point il est doué.

Je ne m’en prends pas aux anciens, je ne fais qu’établir une comparaison. Nous avons eu des batteurs qui ont mis deux semaines pour enregistrer la batterie, ce qui est très bien – c’est le temps qu’il faut ; il faut deux semaines. Alex prend généralement deux ou trois jours pour faire un disque entier. Pour What The Dead Men Say, nous avons mis 16 jours pour faire le disque en entier. Nous sommes venus si préparés, c’est tout ce qu’il nous a fallu. J’essaie de traiter tout ce que je fais – guitare et chant – comme le ferait un athlète. J’aime répéter à un point tel qu’à tout moment, si je devais partir en tournée demain, si je devais faire un disque demain, je serais prêt. Je m’entraîne tout le temps, il n’y a pas de temps mort, et je crois que c’est pareil pour tout le monde dans le groupe.

What The Dead Men Say sortira le 24 avril 2020 via Roadrunner Records.

Trivium – What The Dead Men Say :

Source : Blabbermouth

Restez connectés à MetalZone sur Facebook