Meshuggah : Comment Destroy Erase Improve a changé le monde du Metal Extrême

Lecture 4 min.
© Press

Créé en 1987 et nommé d’après le mot yiddish/hébreu qui signifie “fou”, Meshuggah a montré dès le début de son existence un goût pour le défi et le décalage.

Comment Destroy Erase Improve a changé le monde du Metal Extrême

Issu de la partie la plus progressiste du mouvement Thrash, la première sortie des Suédois en 1989, un opus éponyme également appelé Psykisk Testbild, s’est fortement inspiré du genre tout en faisant preuve de beaucoup d’imagination. Après l’arrivée du nouveau batteur Tomas Haake, le premier album du groupe, Contradictions Collapse, sorti en 1991 via Nuclear Blast, a mis en évidence les ambitions techniques et progressives du groupe tout en conservant une inspiration notable des groupes de Thrash de la Bay Area tels que Metallica.

C’est cette tendance progressive qui allait bientôt se manifester, le groupe devenant une formation de Metal technique et expérimentale, polyrythmée et très complète. Un tournant important s’est produit en 1992 lorsque le chanteur et guitariste Jens Kidman a posé sa guitare pour se concentrer sur le chant et que le groupe a fait appel à un nouveau membre, Mårten Hagström, un guitariste qui avait joué avec Tomas Haake pendant un certain temps dans un groupe de Thrash underground connu sous le nom de Barophobia.

Le fait que le groupe connaissait le style d’écriture de Mårten était un point crucial, car non seulement ils l’encourageaient à composer, mais ils insistaient aussi pour qu’il le fasse. À partir de ce moment, il était inévitable que le son du groupe change quelque peu, en raison de la réticence du nouveau musicien à se conformer au passé.

C’est une attitude “can do” [peut faire] (ou peut-être “can do anything” [peut tout faire]) qui a caractérisé Destroy Erase Improve, un album qui a poussé le Metal dans des endroits inexplorés sans se soucier des conséquences. Accablant l’auditeur d’un assaut précis et rythmique, il présentait quelques parallèles avec Demanufacture de Fear Factory, sorti la même année, mais au lieu d’influences industrielles, il utilisait des rythmes de batterie complexes et des signatures temporelles alambiquées que l’on entendait rarement dans le Metal à cette époque.

Un autre facteur important dans la réalisation de l’album a été le choix du producteur Danne Bergstrand. Tout comme le groupe a consciemment éloigné sa musique de toute influence extérieure, il en a été de même pour la production, une situation qui convenait parfaitement à l’approche décontractée de Danne.

Toujours considéré comme l’un des meilleurs albums du groupe, il est étonnant de voir à quel point Destroy Erase Improve semble frais encore aujourd’hui, ses sons puissants ne montrant que peu ou pas de signes de datation. Et si Mårten tient à souligner l’importance égale de None, il reconnaît également le caractère essentiel de Destroy Erase Improve, expliquant que le groupe était quelque peu conscient de son caractère novateur, même à l’époque.

Tout d’un coup, nous écrivions quelque chose de nouveau, nous avions le sentiment que quelque chose changeait, que nous changions pour le mieux. Les paroles de Tomas traitaient des défauts humains, donc le titre de l’album faisait allusion à la fois au contenu des paroles et au fait que nous avions détruit l’ancienne façon de travailler et que nous étions partis de zéro. Détruire, effacer, puis améliorer, c’est ce que nous pouvons tirer de ces morceaux !

Meshuggah – Terminal Illusions :

Source : Louder

Acheter The Violent Sleep Of Reason de Meshuggah au meilleur prix

Restez connectés à MetalZone sur Facebook

La newsletter Metalzone

Abonnez-vous à la newsletter MetalZone pour ne rien rater de l'actualité Metal & Rock ! Recevez chaque jour un condensé de l'actualité directement dans votre boîte mail !

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire les conditions générales d'utilisation.

News Metal & Rock les plus récentes

Slipknot : Aujourd’hui marque le 10ème anniversaire de la mort du bassiste Paul Gray

Aujourd'hui marque le dixième anniversaire de la mort tragique du bassiste de Slipknot, Paul...

24/05 / / Slipknot

Vinny Appice déclare que Ronnie James Dio ne s’échauffait jamais avant de monter sur scène

Vinny Appice, l'ancien batteur de Dio, Black Sabbath et Heaven & Hell, a confirmé à Professor...

24/05 /

Les 90 meilleurs albums Metal & Rock des années 1990

Loudwire vient de publier une liste des "90 meilleurs albums Metal & Rock des années 1990"....

24/05 /

Journey annonce son nouveau bassiste et son nouveau batteur

Début mars, Journey a licencié deux de ses membres au milieu de querelles juridiques internes au...

24/05 / / Journey

David Ellefson de Megadeth aime l’idée des concerts en drive-in

David Ellefson, le bassiste de Megadeth, a apparemment soutenu l'idée des concerts en drive-in...

24/05 / / Megadeth

En bref
Sabaton publie une vidéo live de The Last Stand à Budapest

Sabaton vient de publier une vidéo live de The Last Stand à Budapest, en Hongrie. Découvrez-la...

24/05 / / Sabaton

Volbeat travaille sur de la nouvelle musique : “C’est la seule chose que nous pouvons faire actuellement”

Dans une récente interview avec Cutter's Rockcast, le bassiste Kaspar Boye Larsen du groupe...

24/05 / / Volbeat

Jason Richardson règle le différend sur les droits d’auteur avec Born Of Osiris

Le guitariste Jason Richardson n'a pas vraiment eu une relation très heureuse avec son ancien...

24/05 / / Jason Richardson

Soulfly publie un EP digital, Live Ritual NYC MMXIX

Soulfly vient de publier un nouvel EP digital intitulé Live Ritual NYC MMXIX. Une vidéo pour le...

23/05 / / Soulfly