Une pub de Donald Trump avec In the End de Linkin Park a été retirée de Twitter en réponse à une revendication de droits d’auteur

à 10 h 05 min
Lecture 2 min.
Linkin Park : Somewhere I Belong est certifié disque d'argent au Royaume-Uni

Une vidéo avec In The End de Linkin Park, que le président Donald Trump a publiée sur son Twitter le samedi 18 juillet, a été retirée de la plate-forme en raison d’une réclamation du titulaire des droits d’auteur.

Le clip de deux minutes, réalisé par un fan, tournait autour de citations du discours inaugural de Trump en 2017, y compris son vœu de commencer à “transférer le pouvoir de Washington, D.C., et de vous le rendre, à vous, le peuple”. La vidéo dépeignait le candidat démocrate présumé à la présidence Joe Biden comme un membre de l’élite de Washington.

En quelques heures, Twitter a retiré la vidéo du flux de Trump et l’a remplacée par un message qui dit :

Ce média a été désactivé en réponse à un rapport du propriétaire des droits d’auteur.

En janvier 2017, le leader de Linkin Park, Chester Bennington, avait déclaré que Trump était “une plus grande menace pour les États-Unis que le terrorisme”.

Depuis, Linkin Park a publié la déclaration suivante :

Linkin Park n’a pas approuvé et n’approuve pas Trump, ni n’autorise son organisation à utiliser l’une de nos musiques. Une déclaration de cessation et d’abstention a été émise.

Steven Tyler de Aerosmith, Neil Young et R.E.M., ont tous critiqué publiquement Trump pour avoir utilisé leur musique lors de ses manifestations. Le mois dernier encore, The Rolling Stones a menacé de poursuivre Trump en justice s’il continuait à utiliser la musique du groupe lors de ses rassemblements de campagne.

Post d’un utilisateur :

Tweet de Linkin Park :

Tweet de Chester Bennington :

Restez connectés à MetalZone sur Facebook