Tommy Aldridge : “J’utilisais deux grosses caisses avant que cela ne devienne à la mode”

à 17 h 09 min
Lecture 3 min.
Tommy Aldridge : “J’utilisais deux grosses caisses avant que cela ne devienne à la mode”

Depuis plus de quatre décennies, le jeu de batterie de Tommy Aldridge a défini le showmanship du Hard Rock.

Il est réputé pour sa virtuosité, son groove et pour avoir innové en utilisant diverses techniques. Fan de Jazz, Tommy s’est inspiré de la double grosse caisse de Louis Bellson et a été le pionnier de son utilisation dans le Rock. Son style a conduit à des enregistrements avec Black Oak Arkansas, le Pat Travers Band et Ozzy Osbourne, ce qui a vraiment ouvert les portes du monde la musique à Tommy.

Dans une nouvelle interview accordée à The Sessions Panel, Tommy Aldridge a parlé de son utilisation précoce de deux grosses caisses :

Quand j’ai commencé à jouer deux grosses caisses, c’était vraiment au début de mon apprentissage… J’ai eu une autre grosse caisse – non pas parce que c’était quelque chose dont j’avais besoin ; c’est juste qu’un de mes amis qui était batteur a arrêté de jouer, et je lui ai dit : “Oh, je pourrais t’emprunter ta grosse caisse, juste pour la jouer ?”. J’avais vu une photo de Louis Bellson avec deux grosses caisses, et je m’étais dit : “Ouah ! Qu’est-ce qu’il fait avec ça ?”. Je ne connaissais pas très bien le jeu de Louis Bellson, et quand j’en ai entendu parler, il n’y avait personne qui utilisait deux grosses caisses. Alors quand j’ai eu cette autre grosse caisse, je jouais dans ma salle de répétition. Je faisais la même chose que pour le reste de la batterie, j’appliquais les rudiments – je prenais un paradiddle et je le divisais entre ma main gauche et mon pied droit, et ensuite je le divisais entre ma main droite et mon pied gauche. […] Donc, j’utilisais deux grosses caisses avant que cela ne devienne à la mode. Je ne savais même pas ce que je faisais.

Tommy Aldridge a rejoint le groupe solo d’Ozzy Osbourne en 1981, avant la tournée nord-américaine de Blizzard Of Ozz. Bien qu’il soit crédité sur l’album Diary Of A Madman sorti la même année, il ne s’est pas produit sur le disque. Il a cependant joué sur l’album d’Ozzy de 1983, Bark At The Moon, ainsi que sur les albums live Speak Of The Devil et Tribute.

La dernière sortie studio sur laquelle figure Tommy Aldridge est Flesh & Blood, l’album de Whitesnake, qui est sorti en mai 2019 via Frontiers Music Srl.

Vidéos avec Tommy Aldridge :

Tags : Heavy Metal
Source : blabbermouth.net
Restez connectés à MetalZone sur Facebook