Nergal de Behemoth s'exprime sur le fait d'être sataniste en 2020

à 14 h 25 min
Lecture 3 min.
Nergal de Behemoth s'exprime sur le fait d'être sataniste en 2020

Adam “Nergal” Darski et Lucien Greaves, de The Satanic Temple et de Hail Satan, ont récemment discuté de ce que cela signifie d’être sataniste en 2020. La discussion, qui a été animée par l’ancien rédacteur en chef de Metal Hammer et fondateur de Twin V Ltd., Alexander Milas, du World Metal Congress, peut être écoutée ci-dessous.

Une fois de plus, le frontman de Behemoth défend la liberté d’expression et le fait de penser par soi-même.

Dans une interview accordée au magazine Kerrang! en 2018, Nergal, qui a grandi en Pologne (un pays très catholique), avait fait le point sur sa relation avec la religion.

Il y a trois sacrements dans l’église catholique. Le premier est le baptême, alors que vous venez de naître. Ils vous mettent de l’eau bénite sur la tête et, tout d’un coup, vous faites partie d’une église. Le second est la communion, à huit ou neuf ans. Pour le troisième [la confirmation], à 14 ou 15 ans, j’avais déjà commencé à me poser des questions. Ma voix intérieure me demandait : “Est-ce que c’est toi ?”, et la réponse était : “Non, ce n’est pas moi…”. Le Metal a été le catalyseur de cette rébellion. Je commençais à aller vers l’inconnu…

Lorsqu’on lui a demandé quels groupes, en particulier, avaient déclenché cette rébellion en lui, Nergal a répondu : “Blasphemy, Venom et Bathory”.

L’année dernière, Nergal a déclaré à Loudwire que son lien avec le satanisme avait commencé avec le Metal et l’esthétique sombre utilisée par ses groupes préférés.

Quand j’ai commencé à lire et à explorer le concept du satanisme par moi-même, je me suis senti libéré. Je lisais surtout des interviews d’autres musiciens, parce que ça a commencé avec la musique. C’est à partir de là que j’ai développé mon intérêt pour la philosophie. Tout a commencé par la musique, par le caractère rebelle du Metal Extrême et du Heavy Metal en général. Satan a toujours été l’un des archétypes les plus forts dans le milieu. Depuis le début, c’est l’animal totem de tous les sous-genres du Metal.

Il y a peu, les métalleux polonais de Behemoth ont annoncé In Absentia Dei, un spectacle immersif en direct qui sera diffusé aujourd’hui à partir d’une église secrète en Pologne.

L’événement sera diffusé en 4K, avec une option d’expérience immersive, permettant aux spectateurs de choisir parmi huit angles de caméra différents ou de regarder le Director’s Cut. Les billets pour ce spectacle sont disponibles sur www.behemoth.live. Certaines parties de la représentation peuvent choquer, c’est pourquoi les images sont uniquement recommandées aux fans de 18 ans et plus.

Les invités spéciaux de l’événement seront les mystérieux métalleux avant-gardistes de Imperial Triumphant, qui se produiront depuis The Slipper Room à New York.

Behemoth a sorti son dernier EP en date, intitulé A Forest, le 29 mai 2020 via Metal Blade Records.

WMC x Behemoth – In Absentia Dei special : Heavy Metal vs. the Church :

Source : blabbermouth.net