Kim Thayil de Soundgarden : "On ne voulait pas s'envoyer en l'air, on ne voulait pas se défoncer, on voulait juste faire de la bonne musique"

à 15 h 53 min
Lecture 2 min.
Kim Thayil de Soundgarden : "On ne voulait pas s'envoyer en l'air, on ne voulait pas se défoncer, on voulait juste faire de la bonne musique"

Dans une nouvelle interview pour Kerrang!, Kim Thayil, le guitariste de Soundgarden, a abordé divers sujets.

À un moment, il a parlé de ses expériences avec les journalistes au début de sa carrière. Il a déclaré :

Nous étions parfois sarcastiques, et ce sarcasme était certainement alimenté par le cynisme. Mais comme nous étions un des premiers groupes à avoir du succès dans ce mouvement [le Grunge], nous nous sommes dit que nous allions essayer de ne pas être impolis ou méchants avec les gens qui nous interviewaient. C’était difficile de ne pas rire. Ils avaient déjà interviewé des dizaines de groupes de Rock avant nous. Mais ce qu’ils n’avaient pas compris, c’est que nous venions d’un mouvement différent, d’une sous-culture différente. Ce n’était pas le Glam Metal des années 80.

Il a poursuivi :

En gros, les gens étaient habitués à interviewer des groupes de Rock qui étaient préparés par les maisons de disques et les managers pour être des stars. On s’en fichait. On ne voulait pas s’envoyer en l’air, on ne voulait pas se défoncer, on voulait juste faire de la bonne musique – on voulait avoir un impact émotionnel, on voulait faire mal au cœur des gens [rires]. Beaucoup de personnes à Seattle étaient comme ça – les gars de Mudhoney, Green River, Nirvana et Melvins. Nous n’avions pas besoin de recevoir des louanges ou des critiques de qui que ce soit. Seattle avait cette atmosphère, personne ne s’intéressait au “Rock” – les gens s’intéressaient aux chansons, à la musique et aux concerts, mais la “culture Rock” était perçue comme ridiculement stupide. C’était du spandex, de la laque, des bouderies et des filles qui dansaient sur le capot d’une voiture – c’était débile. Comment des gars diplômés en anthropologie ou en littérature anglaise peuvent-ils prendre ce genre de conneries au sérieux ?

Tags : Rock Soundgarden
Source : kerrang.com