Rob Halford de Judas Priest sur les paiements de la musique en streaming : “Il faut un accord universel qui soit équitable pour tous”

à 13 h 21 min
Lecture 3 min.
Écoutez les pistes vocales isolées de Painkiller de Judas Priest
© Theo Wargo, Getty Images

Dans une nouvelle interview accordée au magazine Max Alt Rock, le chanteur de Judas Priest, Rob Halford, a été invité à donner son avis sur la radio moderne, le streaming et l’état actuel de l’industrie musicale.

Il a répondu :

C’est toujours le Far West. J’ai été contacté il y a plusieurs mois pour réaliser une vidéo qui allait être utilisée pour une présentation au Congrès. C’est toujours la même chose – vous avez le graphique circulaire, et les artistes obtiennent toujours la plus petite part du gâteau. Je n’ai jamais compris cela, parce que sans nous, vous n’auriez pas d’industrie. Tout ce que nous demandons, c’est l’équité, mais depuis que l’Internet a pris son essor, il n’y a pas eu de directives ou de législation appropriées. Il faut un accord universel qui soit équitable pour tout le monde, et il est en train de se faire.

Les derniers commentaires de Rob font écho à ceux qu’il a faits dans une interview accordée en 2015 à 3News en Nouvelle-Zélande. Il avait déclaré :

Avec le streaming, l’artiste reçoit juste quelques centimes. C’est comme si vous prenez un gâteau ; vous le découpez, et les groupes en obtiennent la plus petite part. Et une fois que nous avons reçu la plus petite part du gâteau, nous devons la partager entre tous les membres du groupe. C’est donc un peu une bataille qui se déroule… Et j’espère vraiment que l’équité prévaudra.

Il avait ajouté :

Les grands [services de streaming] comme Spotify, ils apprécient la position dans laquelle ils se trouvent. Ils ont des seaux d’argent, et ils disent : “Eh bien, nous avons toujours fait les choses en ordre…” Allez, les gars. Je pense qu’il faut être juste et équitable. Sans nous, vous n’auriez pas de société de streaming. C’est aussi simple que ça. Donc c’est une lutte, c’est une bataille, mais je pense que les artistes vont l’emporter et j’espère que nous verrons un peu de bon sens de la part de Spotify et des autres pour faire en sorte que tout le monde en profite.

L’autobiographie de M. Halford, Confess, est sortie avant-hier via Hachette Books. Le livre a été décrit par le quotidien britannique The Telegraph comme “l’un des mémoires les plus candides et les plus surprenants de l’année”.

Source : blabbermouth.net