MetalZone débarque sur ton mobile !

Lemmy de Motörhead préférait les Beatles aux Rolling Stones : "Les Beatles étaient des durs"

à 11 h 09 min
Lecture 3 min.
Alice Cooper : "Pour Lemmy, ne pas boire, c'était prendre juste cinq ou six verres"

Pour Lemmy Kilmister de Motörhead, la question des Beatles ou des Rolling Stones était facile : c’était les Beatles, sans conteste.

Originaire d’Angleterre, Lemmy a bien sûr été au premier rang lorsque les deux groupes dominaient la scène musicale dans les années 60. Bien que les membres des deux groupes étaient amis, il y avait toujours quelqu’un qui essayait de lancer une querelle entre eux. L’opinion de Lemmy ne s’est pas formée à partir de batailles inventées dans la presse, mais à partir de combats physiques dans la rue.

Dans ses mémoires de 2004, White Line Fever, Lemmy a écrit :

Les Beatles étaient des durs. [Le directeur] Brian Epstein les a adoucis pour la consommation de masse, mais ils étaient tout sauf des mauviettes. Ils venaient de Liverpool, qui est comme Hambourg ou Norfolk, en Virginie – une ville dure et maritime, remplie de marins qui vous auraient cassé la figure si vous les regardiez de travers. Ringo vient du Dingle, qui est comme le putain de Bronx.

Il a continué :

Les Rolling Stones étaient des fils à papa – ils étaient tous des étudiants de la banlieue de Londres. Ils se sont mis en difficulté, mais c’était par choix, pour se donner une sorte d’aura. J’aimais bien les Stones, mais ils n’ont jamais été aussi bons que les Beatles, que ce soit en termes d’originalité, de composition ou de performance. Ils n’avaient que Mick Jagger qui faisait le show en dansant. C’est vrai que les Stones ont fait de très bons disques, mais ils étaient toujours nuls sur scène, alors que les Beatles étaient fantastiques.

Lemmy a cité une soirée particulière au célèbre Cavern Club de Liverpool, après que Brian Epstein est devenu le manager des Beatles.

Tout le monde à Liverpool savait qu’Epstein était gay, et un jeune dans le public a crié : “John Lennon est un putain de pédé !”. John – qui ne portait jamais ses lunettes sur scène – a posé sa guitare et est allé dans la foule en criant : “Qui a dit ça ?”. Alors, le jeune a dit : “C’est moi”. John s’est dirigé vers lui et BAM ! Il lui a donné un baiser de Liverpool, en lui fracassant la tronche – deux fois ! Le gamin est tombé dans une masse de sang, de morve et de dents. Puis, John est remonté sur scène. “Quelqu’un d’autre ?” demanda-t-il. Il y a eu un gros silence, puis le show a repris.

Lors de sa carrière, Motörhead a repris Back in the U.S.S.R. des Beatles, ainsi que Jumpin’ Jack Flash et Sympathy for the Devil des Stones.

Motörhead – Back in the U.S.S.R. :

À lire aussi : System Of A Down ; Le producteur Rick Rubin parle du succès inattendu du groupe avec Chop Suey! : "Je ne comprends toujours pas pourquoi il a fait ça"

Motörhead – Sympathy for the Devil :

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : ultimateclassicrock.com
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Baptize

Atreyu
Baptize

Par Tetralens, le 02/07/2021
Light The Torch annonce son nouvel album, You Will Be The Death Of Me (détails & single)

Light The Torch
You Will Be The Death Of Me

Par Tetralens, le 29/06/2021
Born Of Osiris annonce son nouvel album, Angel Or Alien (détails & single)

Born Of Osiris
Angel Or Alien

Par Adrien, le 25/06/2021
Plus d'actus sur Motörhead
L'actu Heavy Metal