8 artistes Metal & Rock qui détestaient leurs propres tubes

à 16 h 19 min
Lecture 4 min.
Metallica et Foo Fighters en tête d'affiche de la série de streams Offstage With DWP
© Herring & Herring

Le staff de Loudwire a récemment rassemblé des anecdotes concernant “15 artistes qui détestaient leurs propres tubes”. En voici quelques-unes qui pourraient vous intéresser !

Metallica – Escape

Le frontman de Metallica, James Hetfield, n’aime pas les paroles qu’il a écrites pour Escape. Présente sur l’album Ride the Lightning, James Hetfield a évité de jouer la chanson pendant des décennies jusqu’à ce que le groupe joue l’album en entier lors de l’Orion Fest. Le chanteur a qualifié l’expérience de “cauchemardesque”.

À lire aussi : System Of A Down : Chop Suey dépasse le milliard de vues sur YouTube

Led Zeppelin – Stairway to Heaven

Bien avant les années de batailles juridiques autour de la chanson de Led Zeppelin, Robert Plant a commencé à détester Stairway to Heaven. Plus précisément, Robert pensait que les sections instrumentales de la chanson étaient “brillantes”, mais il n’aimait plus ses “paroles abstraites”. Un jour, il a déclaré :

Si je devais jouer cette chanson à chaque concert, j’aurais de l’urticaire.

Nirvana – Smells Like Teen Spirit

Sans doute l’un des plus grands et des plus populaires hymnes Rock de tous les temps, Smells Like Teen Spirit a fini par disparaître de la setlist de Nirvana, après que Kurt Cobain s’est lassé de la chanson. La popularité du morceau a ruiné l’expérience pour le frontman de Nirvana. Kurt a déclaré :

J’arrive à peine à jouer Teen Spirit en concert. Je veux littéralement jeter ma guitare par terre et m’en aller.

Guns N’ Roses – Sweet Child O’ Mine

Slash avait l’habitude de détester son rôle principal dans Sweet Child O’ Mine de Guns N’ Roses. Il a admis :

Je l’ai détesté pendant des années. Mais je ne voulais pas faire d’histoires, alors j’ai fini par l’aimer.

À ce jour, Sweet Child O’ Mine reste le seul single numéro 1 de la carrière du groupe aux États-Unis.

Dio – Rainbow in the Dark

Rainbow in the Dark est l’une des chansons les plus remarquables de Ronnie James Dio, avec une partie de clavier accrocheuse et des paroles édifiantes. Cependant, Dio a presque détruit les bandes maîtresses du classique, pensant au départ que la chanson était trop “pop”. Il a admis :

Je détestais absolument cette chanson… Je détestais cette chanson dans le contexte de ce que j’essayais d’accomplir avec l’album [Holy Diver].

Queen – Don’t Stop Me Now

La chanson Don’t Stop Me Now de Queen a été qualifiée de chanson la plus édifiante de l’histoire, mais le guitariste Brian May ne l’aimait pas au début. Brian pensait que le morceau célébrait le style de vie hédoniste et risqué de Freddie Mercury à l’époque, mais le guitariste a fini par se raviser, décrivant Don’t Stop Me Now comme un morceau de “joie sans entrave”.

Evanescence – My Immortal

Amy Lee n’a pas toujours été fan de My Immortal. Cette chanson a failli ne pas figurer sur l’album Fallen. Amy Lee a dit :

J’ai sérieusement envisagé de ne pas la mettre sur l’album. La démo était bloquée dans ma tête, et je ne la supportais pas. Ce n’était même pas un vrai piano, et j’avais enregistré ma voix tard le soir, au travail de mon père où ils avaient un studio. J’étais encore au lycée à ce moment-là.

Oasis – Wonderwall

Tout le monde aime Wonderwall, n’est-ce pas ? Eh bien, pas Liam Gallagher. L’ancien frontman de Oasis a déclaré :

Je ne peux pas supporter cette putain de chanson. Chaque fois que je dois la chanter, j’ai envie de m’étouffer. Je vais en Amérique et les gens me disent : “Vous êtes M. Wonderwall ?”. Ça me donne envie de leur casser la gueule.

Tags : Heavy Metal
Source : loudwire.com