Rob Halford de Judas Priest : "Je suis toujours victime de brimades occasionnelles sur Internet"

à 13 h 15 min
Lecture 3 min.
Rob Halford de Judas Priest revient sur son opération du dos : "C'était très risqué"

Dans une nouvelle interview avec Tom Power, animateur de Q sur la radio canadienne CBC Radio One, le frontman de Judas Priest, Rob Halford, s’est vu demander s’il voulait – comme il le dit dans son autiobiographie Confess récemment sortie – continuer à “crier à tue-tête” ses opinions en général.

Rob Halford prône l’ouverture et le dialogue

Rob Halford a déclaré :

Oui, [rires] en tant que grand homo du Heavy Metal, je suis autorisé à faire ce que je veux maintenant. Tout rebondit sur moi. Je suis toujours victime de brimades occasionnelles sur Internet, sur les réseaux sociaux. C’est la vie.

Lorsqu’on lui a demandé s’il lisait les commentaires de ses détracteurs en ligne, Rob, qui est devenu la première icône du Metal à annoncer qu’il était gay en 1998 lors d’une interview sur MTV, a répondu :

Oui, je le fais. C’est important que je le fasse, parce que de cette façon je sais qu’il y a encore ce genre de personnes dans le monde. Et je les embrasse. Je ne les repousse pas, je les embrasse. Je leur dis : “Parlons de ce que vous ressentez”.

Il a expliqué :

Il faut avoir de l’empathie. Vous ne pouvez pas construire de murs. Vous ne pouvez pas tout supprimer. Vous devez être ouvert, vous devez être prêt à parler, quelle que soit la difficulté, parce que cela peut aider. Et si vous pouvez aider quelqu’un, c’est une bonne chose à faire.

Confess est sortie le 29 septembre via Hachette Books. Écrit avec Ian Gittins, co-auteur de The Heroin Diaries de Nikki Sixx, le livre dresse le tableau du style de vie Rock & Roll de Halford de la fin des années 80 jusqu’au 50e anniversaire du groupe en 2020.

Aux dernières nouvelles, Judas Priest attend de pouvoir se réunir pour enregistrer son nouvel album en bonne et due forme. Rob Halford a récemment dit que les nouvelles chansons de Judas Priest étaient “monstrueuses” :

Je pense que nous avons reçu un grand pouvoir de la part de nos fans en faisant presque trois fois le tour du monde avec Firepower. J’estime que nous avons apporté ce pouvoir avec nous en studio, lors des sessions d’écriture. Certaines des chansons que j’ai ici sur mon téléphone – croyez-le ou non, tout est sur mon téléphone – elles sont monstrueuses. Même à un stade très brut et primitif, elles sont géniales – elles sont vraiment, vraiment bonnes.

À lire aussi : Ozzy Osbourne : "Si j'attrape la COVID-19, je suis foutu"

Interview de Rob Halford sur la radio canadienne CBC Radio One :

Source : blabbermouth.net