David Ellefson se remémore la première fois où Dave Mustaine a entendu Kill 'Em All de Metallica : "Il était furieux"

à 14 h 16 min
Lecture 3 min.
Dave Mustaine de Megadeth sur le procès de 18,5 millions de dollars de David Ellefson : "Il s'est fait botter le c*l en public"

Lors d’une apparition sur le podcast No Fuckin’ Regrets With Robb Flynn du frontman de Machine Head, le bassiste de Megadeth, David Ellefson, a raconté l’expérience d’avoir écouté le premier album de Metallica, Kill ‘Em All, pour la première fois avec Dave Mustaine, frontman de Megadeth et ancien membre de Metallica, alors que celui-ci avait été expulsé du groupe en question.

Un moment délicat

David Ellefson s’est remémoré :

[Le disque] nous a été envoyé [par courrier]. Je me souviens de Greg [le guitariste de Megadeth à l’époque] – lui, Dave et moi sommes restés assis pendant une heure sans parler. C’était évidemment un moment bizarre, parce que Greg et moi étions assis là et nous nous disions : “Oh mon Dieu. C’est le moment”. C’est comme ce moment où vous voyez votre ex avec quelqu’un d’autre. Nous avons écouté l’album, en regardant les haut-parleurs dans un silence complet, et en étudiant les chansons. Je me souviens que Greg et moi étions assis autour de Dave, et nous nous disions nerveusement : “Oh mon Dieu. Quelle va être sa réaction à tout ça ?”. Et je me souviens que l’une des premières choses qu’il a dites a été : “Il a volé mes solos”. C’était la première réaction de Dave, il a dit que Kirk [Hammett] lui avait volé ses solos.

Il a continué :

Je me souviens que c’était une chose très personnelle pour Dave – ses solos. À l’époque, ces chansons de [Metallica] étaient bien connues dans la région de la baie [San Francisco], et les gens connaissaient cette démo [No Life ‘Til Leather]. Dave a mis tout son cœur et toute son âme dans la démo de No Life ‘Til Leather. Et vous savez comment est Dave – ce qu’il joue, il le joue soir après soir. C’est une partie écrite de la chanson. Ce n’est pas un solo improvisé. Ce qui a été enregistré est là pour toujours. […] Et puis, bien sûr, la façon dont les crédits étaient sur le disque – les chansons que Dave avait écrites et apportées, tous les crédits étaient divisés. Cela ressemblait un peu à un divorce. Il était furieux.

Il a ajouté :

Bien sûr, je me suis dit : “Et alors ? Nous avons notre propre groupe. On fait notre propre truc”. Mais en même temps, on devait être respectueux. Dave sortait tout juste de ce grand groupe dont nous n’avions pas encore entendu parler, Metallica.

À lire aussi : La police recherche Jon Schaffer de Iced Earth pour trouble à l'ordre public

Interview de David Ellefson pour No Fuckin’ Regrets With Robb Flynn :

Metallica – No Life ’til Leather :