Tim Lambesis (As I Lay Dying) répond aux critiques suite à sa participation à une conférence sur la santé mentale

à 10 h 11 min
Lecture 4 min.
Tim Lambesis (As I Lay Dying) répond aux critiques suite à sa participation à une conférence sur la santé mentale
© Chelsea Lauren, Getty Images

En début de semaine, la figure de proue de As I Lay Dying, Tim Lambesis, a participé en tant qu’invité à une conférence sur la santé mentale intitulée Redemption, Healing and Hope (Rédemption, Guérison et Espoir), organisée par The YourLife Gym. Et bien évidemment, son intervention n’est pas passée inaperçue. Effectivement, avant même sa participation, l’invitation de Tim Lambesis a été critiquée, étant donné sa condamnation pour avoir tenté d’engager un tueur à gages en 2013 pour tuer son ex-femme.

Le chanteur a plaidé coupable pour la sollicitation d’un assassin et a été condamné à neuf années de prison, mais a bénéficié d’une libération conditionnelle fin 2016. Pendant son séjour en prison, il s’est consacré aux études et a réussi la formation de conseiller en traitement des dépendances. Bien qu’il ait présenté des excuses publiques et se soit réconcilié avec ses camarades de As I Lay Dying depuis sa libération, il a continué à être l’objet d’un suivi minutieux depuis son retour sur le devant de la scène.

Le chanteur a explicité sa participation à la conférence sur la santé mentale et a tenté de répondre à ceux qui ont émis des doutes sur ses intentions :

Merci à tous ceux qui se sont exprimés sur les erreurs et les luttes auxquelles ils sont confrontés dans l’espoir de se rétablir. Voici une petite clarification sur la raison pour laquelle j’ai rejoint la conférence sur la santé mentale de @theyourlifegym en tant qu’invité […].

Il a poursuivi :

J’ai été invité à prendre la parole lors d’une conférence sur la santé mentale, et j’ai reçu beaucoup de critiques avant ma prise de parole, sur le fait que je ne devrais pas essayer d’aider d’autres personnes compte tenu de toute la douleur que j’ai causée dans ma vie. Or, ce n’était absolument pas le sujet de la conférence.

Il a ajouté :

Il ne s’agit pas de dire que j’ai tout compris, mais de dire que j’ai traversé beaucoup d’épreuves et que j’ai essayé de me guérir et de me réhabiliter, et que je souffre chaque jour de la douleur que j’ai causée à d’autres personnes. Ce n’est donc pas une question de supériorité morale ou de qualification particulière, mais d’ouverture d’esprit et de partage de mon expérience.

Il a conclu :

Je suis vraiment touché par les participants à cette conférence, qui ont partagé la douleur qu’ils ont vécue. Je pense qu’il est très apaisant de partager son histoire, que le traumatisme a moins d’emprise sur vous, plus vous vous ouvrez et en parlez.

En 2018, alors que As I Lay Dying a repris les tournées, le chanteur a essayé de s’expliquer sachant que le groupe allait faire face à de sérieuses difficultés à cause de ses antécédents judiciaires :

Je m’élève contre ce que j’étais dans le passé, et je poursuis un nouvel objectif à travers la renaissance de As I Lay Dying. C’est ce que nous essayons de faire collectivement. Les personnes qui soutiennent As I Lay Dying ne soutiennent pas la personne que j’ai été, car l’un de mes objectifs dans la vie est de réparer le mal que j’ai causé et d’aider d’autres personnes qui sont dépendantes [aux drogues]. Au contraire, je pense que les fans du groupe soutiennent l’idée que les gens peuvent changer. Je ne serai jamais en mesure de corriger ma plus grosse erreur, mais je pense qu’il vaut mieux faire quelque chose que d’abandonner.

Dernièrement, Tim Lambesis a évoqué un nouveau projet en collaboration avec le guitariste de Wolves At The Gate, Joey Alarcon.

Post de Tim Lambesis :

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Tim Lambesis (@timlambesis)

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : loudwire.com