La police de Los Angeles tire des balles en caoutchouc dans un mosh pit pour stopper un concert de Punk

à 19 h 11 min
Lecture 2 min.
La police de Los Angeles tire des balles en caoutchouc dans un mosh pit pour stopper un concert de Punk

Le 8 mai dernier, des agents de la police de Los Angeles ont tiré des “balles non létales”, c’est-à-dire des balles en caoutchouc, sur des fans de musique qui assistaient à un concert “illégal” de Punk en plein air.

Le concert, auquel participaient les groupes locaux Dead City, Barrage, Wacko, N8NOFACE, Section H8, Clorox Dream, Self Sabotage et Alpha & Omega, s’est déroulé sous l’autoroute 110 et aurait attiré une foule de 1 500 à 2 000 personnes, dont certaines ont lancé des feux d’artifice et des fusées éclairantes pendant que les groupes jouaient.

La police de Los Angeles a tenté de disperser la foule, et a été accueillie par une grêle de pierres et de bouteilles, selon les rapports, avant de tirer sur la foule. Un policier a été blessé, et aucune arrestation n’a été effectuée.

Des reportages sur le groupe de policiers qui ont dispersé la “fête illégale” ont été diffusés sur les chaînes de télévision locales Fox News 11 et KTLA, et le concert et ses conséquences ont été largement évoqués sur les réseaux sociaux.

Vous pouvez voir quelques extraits de l’événement/incident via les posts ci-dessous.

Posts :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par DEAD CITY (@dead_city_punx_)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Russian Danny (@la_scumbag)

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Tags : Rock
Source : loudersound.com