Arch Enemy fête son 25e anniversaire : Exploration de l'antre de la bête Death Metal !

à 15 h 38 min
Lecture 8 min.
Arch Enemy fête son 25e anniversaire : Exploration de l'antre de la bête Death Metal !
© Route Resurrection / RTN Touring

Le groupe mythique de Death Metal Mélodique, Arch Enemy, fête son 25e anniversaire en 2021.

Lorsque Arch Enemy a sorti son premier album, Black Earth (1996), le Death Metal stagnait et avait désespérément besoin d’un coup de pied au cul. Le travail du guitariste Michael Amott pour l’un des styles de Metal les plus purs s’est avéré être un succès “underground” instantané en Europe et au Japon, et a presque à lui seul ressuscité le Death Metal comme une forme d’art viable qui a renoué avec le grand public.

Ayant signé chez Century Media Records pour le deuxième album, Stigmata (1998), Arch Enemy a plongé dans le nouveau millénaire avec une réputation grandissante. Burning Bridges (1999) a maintenu le groupe sur les rails, son mélange de brutalité et de mélodies épiques s’affinant à chaque étape de sa création. Mais c’est en 2001, lorsque le chanteur Johan Liiva s’est retiré et que la frontwoman Angela Gossow l’a remplacé, que Arch Enemy a réellement pris son envol.

Sorti en 2001 au Japon et près d’un an plus tard en Europe, l’album Wages Of Sin a présenté une formation revitalisée et un nouveau talent pour les hymnes immortels, le rugissement féroce d’Angela Gossow ajoutant de nombreuses couches de charisme et de puissance au son déjà monstrueux de Arch Enemy. Se consacrant à une série effrénée de tournées, la trajectoire météorique du groupe s’est poursuivie tout au long de la première décennie du XXIe siècle, chaque album renforçant la réputation du groupe et convainquant des légions de nouveaux fans de cette épopée résolument Heavy Metal.

Des albums comme le mythique Anthems Of Rebellion (2003) et le sauvage Khaos Legions (2011) ont permis à Michael Amott et à ses camarades – Angela Gossow, le batteur Daniel Erlandsson, la bassiste Sharlee D’Angelo et le guitariste et frère de Michael, Christopher Amott – de dominer la scène Metal : des vétérans respectés au sommet de leur art.

Toujours productif mais imperméable aux dictats de l’industrie musicale, Arch Enemy a évolué une nouvelle fois en 2015 suite au départ d’Angela Gossow (désormais manager du groupe). Remplacer l’une des chanteuses les plus emblématiques du Metal n’était pas une tâche facile, mais l’ancienne frontwoman de The Agonist, Alissa White-Gluz, était la candidate parfaite. Dévoilées sur l’album War Eternal de 2014, l’identité puissante et les techniques vocales extraordinaires d’Alissa se sont imposées naturellement et ont été très bien accueillies par les fans.

D’autres tournées importantes ont permis de consolider l’efficacité de la nouvelle formation, avant un dernier changement de line-up avec l’arrivée du légendaire guitariste, Jeff Loomis (ex-Nevermore). Le difficile puzzle musical sur lequel Michael Amott a travaillé depuis près de 20 ans était enfin terminé.

Michael Amott a déclaré :

Je dois admettre qu’il est quelque peu surréaliste que l’année 2021 marque le 25e anniversaire d’Arch Enemy. Je n’aurais jamais imaginé que nous arriverions à un moment de notre carrière où nous aurions célébré deux décennies et demie de création musicale, de sortie d’albums et de concerts dans le monde entier ! Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est une expérience incroyable.

Il a ajouté :

En tant que groupe, nous avons eu la chance d’atteindre des sommets [artistiques], mais nous avons aussi connu des moments difficiles. C’est la vie, des hauts et des bas… Je dois dire que, quelles que soient les difficultés auxquelles nous avons été confrontés, nous en sommes toujours ressortis plus forts. Dans l’ensemble, ce fut un grand voyage dont je suis extrêmement fier. Je n’y changerais rien. Bien sûr, la pandémie de Covid-19 nous a empêchés de fêter dignement notre 25e anniversaire, mais nous avons quelques nouvelles productions prévues pour l’occasion – alors soyez prêts !

Il a poursuivi :

Beaucoup de mes souvenirs des débuts de Arch Enemy sont liés au Japon. La première trilogie d’albums, Black Earth (1996), Stigmata (1998) et Burning Bridges (1999), est d’abord sortie au Japon et nous y avons fait une tournée pour ces trois albums. Avant que le reste du monde ne s’intéresse vraiment à nous, nous avons acquis une fantastique fanbase japonaise qui nous a soutenus tout au long des années – jusqu’à aujourd’hui. Domo arigato gozaimasu [merci beaucoup] !

Il a continué :

Avec la sortie de notre quatrième album Wages Of Sin au début des années 2000, nous avons changé de chanteur, un changement radical de la voix classique du Death Metal suédois du chanteur original Johan Liiva à Angela Gossow – une chanteuse allemande inconnue. Un nouveau concept à cette époque, et un peu risqué… Je me souviens que je ne savais pas comment les fans allaient réagir à ce grand changement dans le groupe. La nouvelle musique que nous avions écrite et enregistrée était également dans un style plus direct et notre son prenait une nouvelle direction. En fait, je n’ai pas eu à m’inquiéter, l’album Wages Of Sin a été très chaleureusement accueilli par les fans au Japon, devenant rapidement notre album le plus vendu là-bas. Mais ce qui est peut-être plus important, c’est qu’il a propulsé le groupe sur le devant de la scène Metal internationale. Nous nous sommes lancés dans une série de tournées en Europe, aux États-Unis et ailleurs. Nous avons réussi !

Michael Amott, sur sa vision d’un groupe de Death Metal, a déclaré :

Une chose que Arch Enemy a toujours fait, c’est enchaîner les tournées. Nous étions convaincus que nous devions construire le groupe en faisant nos preuves sur scène, ville par ville, pays par pays… un concert à la fois. Nous avons adoré faire tous ces concerts et le style de vie “constamment en tournée”. – nous l’aimons toujours !

Il a ajouté :

Arch Enemy est toujours prêt à monter sur scène en territoire inconnu – nous avons été le premier groupe de Metal à se produire dans une ville ou même un pays à plusieurs reprises – ce qui est toujours très excitant. En plus de construire notre propre fanbase grâce à d’innombrables tournées en tête d’affiche et à des participations à des festivals, nous avons également bénéficié d’opportunités fantastiques avec certains de nos groupes préférés comme Iron Maiden, Megadeth et Slayer. Ces groupes nous ont invités à participer à leurs tournées et nous ont fait connaître auprès de leurs publics – nous leur en serons toujours reconnaissants.

Il a poursuivi :

En 2014, nous avons sorti l’album War Eternal et présenté au monde notre nouvelle chanteuse Alissa White-Gluz, donnant ainsi le coup d’envoi d’un nouveau chapitre passionnant dans l’évolution du groupe. Nous avons pris la route plus forts que jamais, impatients de montrer au monde ce que le groupe pouvait faire avec la nouvelle line-up. Au cours des sept années suivantes, le groupe a dépassé mes rêves les plus fous. La musique de Arch Enemy continue de toucher de nouveaux fans chaque jour – c’est une énorme source d’inspiration qui nous pousse à aller de l’avant.

Il a continué :

Sur une note personnelle, Arch Enemy a été mon groupe, ma passion ainsi que mon travail pendant la moitié de ma vie et je ne peux pas imaginer ce que je ferais si ce groupe n’avait pas vu le jour. Je suis éternellement reconnaissant à tous ceux qui nous ont aidés d’une manière ou d’une autre… Mes chers membres du groupe et mes amis, toutes les personnes de l’industrie musicale et de la scène Metal underground qui ont cru en nous, les producteurs et les ingénieurs qui nous ont permis d’avoir un bon son, notre infatigable équipe de tournée et tous les anciens membres, bien sûr. Et surtout, les fans incroyablement loyaux que nous avons, que je ne pourrai jamais remercier en personne. Je peux seulement promettre que Arch Enemy continuera à faire de la musique (OUI, il y a un nouvel album en route !)… et, bien sûr, nous serons prochainement sur scène pour ce qui sera la plus grande tournée de notre histoire ! Je suis très optimiste pour l’avenir.

Il a conclu :

Nous espérons que cela durera encore 25 ans ! Rendez-vous dans la fosse ! Le Metal est éternel !

Post de Arch Enemy :

À lire aussi : Le guitariste de Meshuggah à propos de l'origine du Djent : "Nous sommes vraiment désolés d'avoir créé ce genre"

Arch Enemy – My Apocalypse (Live) :

Arch Enemy – We Will Rise (Live) :

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : blabbermouth.net