Lemmy Kilmister a organisé un concert d'adieux de Motörhead en 1976 !

à 15 h 27 min
Lecture 3 min.

Lemmy Kilmister, le leader de Motörhead, était tellement convaincu que son groupe n’avait aucun avenir en 1976 qu’il a organisé un concert d’adieux, selon une interview inédite.

Écrit par Malcolm Dome en 1981, l’article devait paraître dans le magazine irlandais Hot Press, mais il n’a jamais été publié. Malcolm a récemment redécouvert son œuvre manuscrite, comme l’a rapporté Rolling Stone Magazine. L’article figure dans l’édition du 40e anniversaire de l’album live classique de Motörhead, No Sleep ‘Til Hammersmith, qui sortira le 25 juin.

Lorsqu’on lui a demandé s’il a pensé à “tout laisser tomber” lorsqu’un sondage du NME (New Musical Express, magazine musical britannique) a classé Motörhead comme “le meilleur pire groupe du monde” en 1976, Lemmy a répondu :

En effet, nous y avons pensé. Il ne se passait absolument rien pour nous. Nous avons fait un album pour United Artists [Records] que la compagnie a refusé de sortir. On aurait dit qu’ils s’attendaient à ce que nous fassions un album Pop ou autre. En plus, la compagnie ne voulait pas nous libérer de notre contrat. Nous avons écrit un single pour Stiff, Leaving Here, mais UA a bloqué sa sortie. Des crétins. Alors nous avons senti qu’il n’y avait plus nulle part où aller.

Il a poursuivi :

Nous avons même donné un concert d’adieux au Marquee [Club] de Londres et j’ai demandé à Ted Carroll, qui dirigeait Chiswick Records et était un de mes amis, s’il pouvait enregistrer cet album. Nous avons eu de la chance car il n’a pas pu amener tout le matériel nécessaire au club, et pour compenser, il nous a offert deux jours en studio. Nous avons donc enregistré tout l’album de Motörhead. Il est sorti en 77, parce qu’à cette époque, le contrat avec United Artists avait expiré, et tout à coup, nous étions sur la bonne voie.

À propos du sondage de NME, Lemmy a ajouté :

Au moins, ils ont admis que nous étions les meilleurs dans quelque chose.

Lorsqu’on lui a demandé s’il avait des perspectives pour l’avenir de Motörhead, il a conclu :

J’ai une vision de ce que je veux faire après cet entretien… Aller au pub, m’asseoir devant une machine à sous et boire du Jack and Coke. C’est à peu près tout ce à quoi je peux penser. Vivre le moment présent et arrêter de faire de grands projets. Si notre manager ou notre maison de disques veulent penser aussi loin dans le futur, alors c’est leur problème… La seule chose que je vais changer dans les prochains jours, ce sont mes sous-vêtements !

Motörhead – Leaving Here (Live, 1980) :

Source : ultimateclassicrock.com
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
As I Lay Dying annonce son nouvel album Shaped By Fire

As I Lay Dying
Shaped By Fire

Par Slipknot28, le 04/07/2022
Master of Reality

Black Sabbath
Master of Reality

Par Robert Bonham, le 25/06/2022
Dans le même sang

Trust
Dans le même sang

Par SixxMars013, le 09/06/2022
Plus d'actus sur Motörhead
L'actu Heavy Metal