MetalZone débarque sur ton mobile !

Tony Iommi de Black Sabbath déclare que les bandes originales de l'album Born Again ont été retrouvées : "Je pense à le remixer"

à 17 h 27 min
Lecture 8 min.
© Wikimedia Commons

Tony Iommi a déclaré qu’il envisageait de remixer l’album Born Again de Black Sabbath prochainement.

Sorti en août 1983, Born Again est le seul album de Black Sabbath enregistré avec le chanteur Ian Gillan, plus connu pour son travail avec Deep Purple. C’est aussi le dernier album studio du groupe avec le batteur Bill Ward.

Dans une nouvelle interview accordée à News.in-24 pour promouvoir la réédition de l’album Sabotage de Black Sabbath, Tony Iommi a parlé de ses projets de sortie de versions de luxe d’autres albums de la discographie du groupe.

Tony Iommi a déclaré : “Il devrait y avoir un coffret de l’ère Tony Martin [1987-1991 et 1994-1996]. Je pense aussi à remixer l’album Born Again, celui avec Ian Gillan, maintenant que nous avons récupéré les bandes originales.”

Black Sabbath au début des années 1980

Après le départ du chanteur Ronnie James Dio et du batteur Vinny Appice après le mixage en studio de l’album Live Evil, Black Sabbath cherchait à nouveau un autre chanteur pour combler l’important vide laissé sur le devant de la scène. Le groupe s’est alors tourné vers Ian Gillan.

L’album et les tournées qui en découlent ont certainement donné naissance à l’une des associations les plus curieuses du monde du Heavy Metal. Une grande partie de cette époque de Black Sabbath est passée dans le folklore du Rock et a été l’une des sources d’inspiration du film documentaire This Is Spinal Tap. De la réplique de Stonehenge, qui était trop grande pour certaines salles de la tournée mondiale, au recrutement d’une personne de petite taille pour se déguiser et jouer le rôle du “bébé diable” visible sur la pochette de l’album, le monde de Black Sabbath a pris un air nettement surréaliste.

L’album Born Again et les concerts ont été bien accueillis et sont parvenus à maintenir Black Sabbath à flot, mais il s’agissait en fait d’une collaboration qui été fondée sur l’amitié et le respect plutôt que sur une association musicale compatible et de longue date. Après une tournée, Ian Gillan a fait ses adieux et a rejoint ses anciens compagnons d’armes pour la réunion Mk. II de Deep Purple et a laissé Black Sabbath reprendre sa perpétuelle quête d’un nouveau chanteur.

Pour Tony Iommi, Geezer Butler, Bill Ward, Ian Gillan et le claviériste Geoff Nicholls, le travail a commencé en mai 1983 aux Manor Studios dans le village de Shiptonon-Cherwell, Oxfordshire. Produit par Black Sabbath et le coproducteur Robin Black, qui avait également travaillé sur Sabotage (1975), Technical Ecstasy (1976) et Never Say Die (1978), le onzième album studio de Black Sabbath a représenté une rupture radicale avec les atmosphères lugubres et le lyrisme noirâtre qui ont forgé l’identité du groupe.

L’approche d’Ian Gillan de l’écriture de chansons a apporté une touche de légèreté à ce qui avait été, jusqu’alors, le domaine de Geezer Butler. La première chanson de l’album, Trashed, par exemple, a été inspirée par la course d’Ian, ivre, autour du terrain du Manoir dans la voiture de Bill Ward, qui s’est terminée par un quasi-désastre et un véhicule accidenté. Disturbing The Priest était le résultat d’une porte de studio qui a été laissée ouverte pendant la répétition, et d’un vicaire local qui est apparu dans l’embrasure de la porte et a demandé que le volume soit baissé parce qu’il dérangeait la chorale du village voisin.

Cependant, malgré son aspect décalé, Born Again reste un album de Black Sabbath à part entière. Musicalement tordu et avec plus qu’une simple touche de soufre, l’album est un aperçu passionnant d’un monde alternatif.

À lire aussi : Les sorties Metal & Rock du jour (Yngwie Malmsteen/Bullet For My Valentine/Inferi et bien plus)

Interview de Ian Gillan :

Dans une interview de 2018 avec SiriusXM, Ian Gillan a déclaré que Born Again est né suite à une cuite au Bear Inn, l’un des plus anciens pubs d’Oxford, en Angleterre.

Ian Gillan a déclaré : “Tout a commencé parce qu’on s’est saoulé un soir. Je suis allé boire un verre avec Tony et Geezer, et nous avons fini sous la table. Je ne me souviens plus trop de ce qui s’est passé. Mais le lendemain, mon manager m’a appelé et m’a dit : ‘Tu ne crois pas que tu devrais m’appeler si tu prends des décisions comme ça ?’. J’ai dit : ‘De quoi tu parles ?’. Il a dit : ‘Apparemment tu… Je viens de recevoir un appel. Tu as accepté de rejoindre Black Sabbath’. C’est comme ça que ça s’est passé.”

Il a poursuivi : “J’étais un peu perdu de toute façon, je venais de terminer avec mon propre groupe et Deep Purple n’était pas vraiment viable à l’époque. Nous avons donc élaboré un plan sur un an, qui consistait à faire un album et une tournée. Personne ne savait ce qui allait se passer, alors nous avons planté notre tente, littéralement, dans le vieux manoir d’Oxfordshire. Et nous avons fait un album. Je ne les voyais pas beaucoup. C’étaient des gens de la nuit, ils dormaient toute la journée et travaillaient toute la nuit. Je me levais le matin, je préparais le petit-déjeuner, j’allais au studio, j’écoutais ce qu’ils avaient enregistré la veille et j’écrivais une chanson par-dessus. C’est comme ça que l’album a été fait.”

Ian Gillan a ajouté à propos de l’écriture de Born Again : “Un véritable défi. C’était un peu comme faire l’opéra rock Jésus-Christ Superstar d’Andrew Lloyd Webber ou chanter avec le chanteur d’opéra Luciano Pavarotti ; c’était quelque chose de complètement différent. Mais Tony est un auteur tellement génial. Vous savez à quoi vous attendre avec Tony. Il n’y a pas d’approche multidirectionnelle. Il est le père de tout ce qui est sorti de Seattle, je pense. Il est très direct et c’est ainsi qu’il a évolué depuis les premiers jours.”

Il a continué : “C’était très facile de chanter et d’écrire des chansons avec [Tony]. Nous en avons eu d’excellentes. Il y avait toujours une narration. Ma chanson préférée sur cet album est Trashed, qui est une histoire vraie à propos d’un circuit de course, de trop d’alcool, de la conduite d’une voiture, de son accident et de son retournement. C’était une époque passionnante.”

Le deuxième morceau de Born Again était un bref instrumental appelé Stonehenge et lors de la tournée de Black Sabbath en 1983, le groupe a dû mettre de côté le concept de la scène de Stonehenge car le décor était trop grand pour être utilisé.

Ian Gillan a poursuivi : “Nous avions une société de production appelée Light And Sound Design ; elle était à Birmingham, où le groupe était également basé. Après la répétition, un jour, nous avions une sorte de réunion pour aller au bureau, et alors que nous marchions dans ces couloirs, l’un des gars a dit : ‘Au fait, est-ce que quelqu’un a des idées de concept pour un décor de scène ?’. Et Geezer Butler a répondu : ‘Ouais. Stonehenge’. Le gars a dit : ‘Wow, c’est génial. Comment tu le visualises ?’. Et Geezer a répondu : ‘Eh bien, en grandeur nature, bien sûr’. Nous n’avons pas tout à fait fait ça, mais nous en avons été aux deux tiers. Nous n’avons jamais pu mettre tout ça sur une scène. Nous avons joué dans d’énormes arènes, des stades, et nous n’avons pas pu monter ce décor. Donc il en reste des parties, des monolithes qui traînent quelque part […] dans le monde entier, pour autant que je sache.”

Un véritable trésor pour les fans hardcore de Black Sabbath, Born Again a été réédité au printemps 2011 sous la forme d’un coffret spécial de deux CD comprenant une performance live de 1983 au Reading Festival.

Lors de sa sortie, Born Again a été un succès commercial. C’est l’album de Black Sabbath le mieux classé au Royaume-Uni depuis Sabbath Bloody Sabbath et il est devenu un hit du Top 40 américain. Malgré cela, il est devenu le premier album de Black Sabbath à ne pas être certifié RIAA (or ou platine) aux États-Unis.

Black Sabbath – Born Again (Documentaire) :

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : blabbermouth.net
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews

Atreyu
Baptize

Par Tetralens, le 02/07/2021

Light The Torch
You Will Be The Death Of Me

Par Tetralens, le 29/06/2021

Born Of Osiris
Angel Or Alien

Par Adrien, le 25/06/2021
Plus d'actus sur Black Sabbath
L'actu Heavy Metal