Yngwie Malmsteen explique pourquoi il refuse d'écouter la musique des autres : "Je me fiche de ce qui est à la mode"

à 10 h 09 min
Lecture 3 min.
Yngwie Malmsteen explique pourquoi il refuse d'écouter la musique des autres : "Je me fiche de ce qui est à la mode"

Lors d’une apparition dans l’émission United Rock Nations, Yngwie Malmsteen a parlé de son style de jeu, de ses habitudes d’entraînement, de son processus de création, et plus encore.

Malmsteen fait la promotion d’un nouvel album intitulé Parabellum, qui sortira le 23 juillet via Music Theories Recordings/Mascot Label Group.

Lorsque l’intervieweur a dit, “Votre style de jeu est vraiment unique, vous avez une signature sonore qui est reconnaissable parmi tant d’autres – qu’est-ce qui fait cette originalité dans votre style ?”, le musicien a répondu : “Je pense que c’est un certain nombre de choses.”

“Quand j’étais très jeune, j’avais cinq ans, j’ai eu ma première guitare, mais je n’ai vraiment commencé à en jouer qu’à l’âge de sept ans. Et ce que je veux dire par ‘commencé à jouer’, c’est que j’ai vraiment commencé à jouer, je jouais 10 heures par jour quand j’étais petit, les gens pensaient que j’étais complètement fou.”

“J’ai donc appris à jouer des trucs comme ça – la gamme pentatonique à cinq notes – et j’ai trouvé plein de petites choses qui me plaisaient. J’ai découvert la musique classique, principalement Bach, Vivaldi, et plus tard Paganini, qui m’a vraiment mis au défi de jouer des arpèges, des gammes, des mineures diminuées et harmoniques, etc.”

“Je voulais jouer de la guitare électrique, mais je ne voulais pas jouer des chansons de blues ordinaires, et j’étais aussi très exigeant sur la précision de mon jeu. C’était quelque chose qui était important pour moi – que chaque note soit claire, chaque note devait être audible. Je pense que c’est une combinaison de ces choses-là.”

Ensuite, on lui a demandé s’il écoutait ses anciens albums pour s’en inspirer lorsqu’il composait de la nouvelle musique. Il a répondu : “Jamais. En fait, ce que je fais, je n’écoute délibérément pas du tout de musique. Je n’écoute rien, surtout quand je suis en mode composition, ce qui est en fait à peu près tout le temps, parce que chaque fois que je prends la guitare, ou même quand je n’ai pas la guitare dans les mains, je compose.”

“De plus, je n’aime pas être influencé, même par inadvertance, par quoi que ce soit – je me fiche de ce qui est à la mode, ça n’a jamais été important pour moi. Et je ne pense pas qu’écouter mes vieux trucs soit une bonne idée. C’était avant, et maintenant, c’est maintenant – je ne regarde jamais en arrière.”

“Le truc aussi, c’est difficile à expliquer, c’est que j’ai développé une capacité à… Je peux écrire comme n’importe quel groupe. Si vous voulez que j’écrive quelque chose, je peux le faire, mais ce genre d’écriture n’est pas ce que je recherche.”

“Je cherche des mélodies, des thèmes et des arpèges réels, honnêtes et spontanés qui sortent de nulle part, donc quand j’improvise sur un instrument, les choses sortent. Et puis je cours au studio, je l’enregistre, et ça arrive tout seul. C’est tellement excitant pour moi parce que ce n’est pas automatique, je ne peux pas vraiment décider quand ça arrive. Ça arrive seulement quand ça arrive, donc il faut être présent, il faut être prêt à capturer les idées, et à les faire siennes.”

Yngwie Malmsteen pour United Rock Nations :

À lire aussi : "Le réalisateur a perdu le contrôle de la foule et le chaos s'en est suivi" ; L'ancien chanteur de Fear Factory, Burton C. Bell, se souvient de son apparition dans la vidéo de Smells Like Teen Spirit de Nirvana

Yngwie Malmsteen – Relentless Fury :

Source : ultimate-guitar.com
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Yngwie Malmsteen
L'actu Heavy Metal