Toutes les nouvelles fonctionnalités sur MetalZone (et leur statut)

Tom Morello de Rage Against The Machine dit que Scorpions a écrit des "chansons misogynes"

à 13 h 33 min
Lecture 6 min.
Tom Morello de Rage Against The Machine sera le producteur exécutif de la musique du film Metal Lords de Netflix
© Tom Morello (Press)

Au cours d’une interview avec Revolver, le guitariste de Rage Against The Machine, Tom Morello, a parlé de ses héros musicaux, affirmant que, bien qu’il soit un fan de Metal, il n’a jamais vraiment apprécié les paroles du genre.

Morello a déclaré : “J’adorais la musique et j’aimais beaucoup de choses qui étaient indépendantes les unes des autres. Et le groupe qui a en quelque sorte fait le lien entre toutes ces choses n’était pas un groupe de Metal, c’était The Clash.”

“C’était le premier groupe de Rock ‘N’ Roll qui était puissant musicalement, mais qui avait aussi un ensemble d’idées auxquelles je pouvais vraiment m’identifier.”

“Et autant j’aimais le Metal, mais je ne pouvais pas adhérer au contenu des paroles. Mon groupe de Metal préféré parlait surtout du diable et des groupies, deux sujets qui ne faisaient pas partie de ma vie.”

“Entre Sabbath Bloody Sabbath et Wang Dang Sweet Pootang, rien de tout cela ne me touchait. Ma vie était ordinaire, j’essayais de trouver un job à Dairy Queen et je vivais dans un sous-sol miteux avec des bandes dessinées.”

“Bref, j’avais l’impression que ces deux mondes devaient peut-être rester indépendants.”

“En tant que guitariste, j’aimais tellement le Metal, mais il n’y avait pas de véritable exemple de musique super lourde, qui s’appuyait aussi sur la musicalité que j’admirais, et dont les paroles avaient plus de sens pour moi.”

Lorsqu’on lui a fait remarquer que la force d’une performance peut influencer la façon dont le message contenu dans les paroles est reçu, on a demandé à Morello s’il s’était déjà retrouvé dans des chansons dont les paroles ne correspondaient pas à ses idées. Il a répondu : “Absolument. Il est certain que lorsque la musique est irrésistible, on est obligé de se confronter aux idées qui vont avec cette musique.”

“Et donc, que ce soit des chansons sur le diable, ou Scorpions et leurs chansons misogynes, on est obligé d’écouter les paroles, d’être d’accord ou pas, de les absorber comme une partie de soi ou de s’en éloigner.”

“Et donc, avant tout, pour qu’un groupe soit écouté, il faut qu’il soit bon. Si vous mettez un beat sur une conférence de Noah Chomsky, personne ne va l’écouter. Ce serait très certainement une version plus éclairée de la manière de concevoir le monde… Mais ça n’a pas une section rythmique qui déchire, un frontman irrésistible et un solo de guitare fou auquel on peut s’identifier même si on n’a aucune idée de ce dont parle la chanson.”

Par la suite, sachant que son prochain album solo contient une reprise de Highway to Hell, il a parlé de AC/DC et de la manière dont il a découvert le groupe : “J’étais un grand fan de AC/DC. J’ai été initié à la musique du groupe à l’époque de Let There Be Rock, il me semble.” 

“Quoi qu’il en soit, je n’ai connu Highway to Hell que plus tard. Et il est intéressant de noter que Highway to Hell et AC/DC étaient très controversés dans le contexte dans lequel j’ai grandi. J’étais dans une ville ethniquement homogène, qui connaissait une sorte de renouveau à cette époque.”

“On parlait ouvertement du Rock ‘N’ Roll dans les couloirs, entre enfants, en disant : ‘Ton âme sera en danger si tu vas voir AC/DC’.”

“Dans chaque église, il y avait un groupe de jeunes gens qui avaient formé un groupe de Rock chrétien pour essayer de vous faire quitter l’autoroute de l’enfer, et vous diriger davantage vers l’autoroute de la collecte. Mais oui, je me souviens que cette chanson et d’autres chansons de Black Sabbath étaient des sujets très sensibles.”

“Mais quoi qu’il en soit, je pense que la chanson Highway to Hell est l’une des plus grandes chansons de Rock ‘N’ Roll de tous les temps, un hymne à la libération.”

“J’étais en tournée avec le E Street Band [de Bruce Springsteen] en 2004, et nous jouions à Perth, en Australie, la ville natale de Bon Scott, où il y a littéralement une autoroute de l’enfer, un tronçon d’autoroute appelé ‘l’autoroute de l’enfer’, que Bon Scott empruntait lorsqu’il était dans sa petite ville natale à l’extérieur de Perth.”

“Le bar où lui et ses potes se défonçaient s’appelait aussi ‘The Highway to Hell’. Je voulais rendre hommage à Bon Scott, alors je suis allé au cimetière de Perth vers 11 heures du soir.”

“Je n’ai pas pu trouver sa tombe. Vous serez peut-être surpris d’apprendre que la tombe de Bon Scott n’est pas éclairée par une flamme éternelle ou autre. Et donc au milieu de la nuit, je me suis perdu, et j’ai tourné en rond pendant environ une heure.”

“Et tout d’un coup, un type sur une moto avec un casque allemand de la Seconde Guerre mondiale, un type costaud avec un t-shirt qui disait ‘Je m’en fous, mais si j’étais en colère, c’est à toi que je m’en prendrais’ est arrivé.”

“Et je me suis dit : ‘Ce type doit savoir où se trouve la tombe de Bon Scott’. Je lui fais signe et bien sûr, il me dirige vers la tombe de Bon Scott, je lui présente mes respects… Et plus tard ce soir-là, au bar de l’hôtel, je vois Bruce et je lui demande : ‘Tu crois que le E Street Band pourrait jouer du AC/DC [avec nous, sur scène, pour rendre hommage au groupe] ?’. Et il me dit : ‘Je n’y ai jamais vraiment pensé, mais je vais y réfléchir ce soir’.”

Dans une autre interview pour Loudwire Nights, Morello a décrit la reprise de Highway to Hell avec Bruce et le E Street Band sur scène comme “l’un des moments forts de sa vie”.

Le nouvel album solo de Tom Morello, The Atlas Underground Fire, sortira le 15 octobre via Mom + Pop Music.

Jusqu’à présent, trois singles ont été sortis : Highway to Hell – la reprise du classique de AC/DC avec Bruce Springsteen et Eddie Vedder – Driving to Texas – avec Phantogram – et Let’s Get the Party Started, avec Bring Me The Horizon.

Promettant de fusionner “le Rock, la musique alternative et la musique électronique”, avec un “jeu de guitare remarquable”, le disque comprendra une foule d’artistes invités, dont Chris Stapleton, Phem, Damian Marley, Sama’ Abdulhadi, Mike Posner et plus encore.

Interview de Tom Morello pour Revolver :

À lire aussi : Une blague de Zakk Wylde est devenue une chanson d'Ozzy Osbourne récompensée par un Grammy Award

Tom Morello – Highway To Hell (ft. Bruce Springsteen & Eddie Vedder) :

Tom Morello – Driving To Texas (feat. Phantogram) :

Tom Morello – Let’s Get The Party Started (ft. Bring Me The Horizon) :

1 Commentaire

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : ultimate-guitar.com
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Baptize

Atreyu
Baptize

Par Tetralens, le 02/07/2021
Light The Torch annonce son nouvel album, You Will Be The Death Of Me (détails & single)

Light The Torch
You Will Be The Death Of Me

Par Tetralens, le 29/06/2021
Born Of Osiris annonce son nouvel album, Angel Or Alien (détails & single)

Born Of Osiris
Angel Or Alien

Par Adrien, le 25/06/2021
Plus d'actus sur Rage Against The Machine (RATM)
L'actu Nu Metal