Ronnie Radke de Falling In Reverse et Andy Cizek de Monuments s'affrontent sur Twitter

à 16 h 42 min
Lecture 4 min.
Ronnie Radke de Falling In Reverse et Andy Cizek de Monuments s'affrontent sur Twitter
© Nick Fancher (Presse) & Tetralens

Le chanteur de Falling In Reverse, Ronnie Radke, et le frontman de Monuments, Andy Cizek, se sont affrontés sur les réseaux sociaux hier soir (9 mars).

La situation semble s’être indirectement envenimée à la suite d’une allégation de violence physique formulée à l’encontre de Radke, qui semble avoir refait surface.

En début de semaine, une femme s’est manifestée en ligne contre Radke, affirmant qu’il l’avait étranglée il y a huit ans. Vous pouvez voir la plainte initiale et les réponses de Radke à son accusatrice plus bas.

Radke a écrit : “@BriiMonster ça va te coûter cher, espèce de truie dégoûtante. Tu penses que tu peux répandre des mensonges, je vais ruiner ta vie.”

“Tu as l’air de faire 2,50m sur cette photo et tu dis que je t’ai jeté contre une camionnette. Sale menteuse. Ça ne m’amuse pas du tout. Je vais t’emmener au tribunal et vider ton compte en banque. Tu ne supportes pas que les affaires marchent pour moi ? C’est quoi ton problème ?”

“Tu n’as pas le droit de dire que je t’ai agressé physiquement parce que tu te touches en pensant à moi. Fantasme ou pas, c’est un mensonge. J’espère que le fait que je te trouve répugnante ne gâche pas ton plaisir.”

Cizek est alors intervenu en écrivant : “Euh, bon sang… Ça veut donc dire que c’est vrai ?”

“Je ne souhaite pas déclencher une guerre, mais il s’agit d’une accusation très sérieuse qui va bien au-delà d’un simple ‘comportement de connard’.”

“Ceux d’entre nous qui travaillent dans le monde de la musique ont la responsabilité de demander des comptes aux autres si leur comportement est dangereux.”

Radke a ensuite répondu à Cizek en lui envoyant le message suivant : “Je ferais attention à ce que je dis si j’étais toi, avant que tu ne sois impliqué dans quelque chose dont tu ne pourras pas te dépêtrer, enfoiré.”

Cizek a alors répliqué : “Wow mec. J’ai exprimé mon inquiétude au sujet d’une accusation violente dans l’espoir que tu y répondes. Répliquer par une menace n’est qu’une autre réponse violente et totalement inutile.”

“Tout va bien, pas de stress. Je ne suis pas non plus là pour juger qui tourne avec qui. J’ai de l’amour et du respect pour mes collègues – groupes et artistes. J’espère juste qu’il y aura moins de violence/discrimination sur la scène musicale 🤘💚💚.”

Cela a mené Radke a répondre : “Non, tu te complais dans la pensée collective, tu suis le mouvement. J’en ai assez d’être attaqué et accusé par tout le monde. Imagine que tu sois constamment incompris, accusé et ridiculisé. Ferme-la !”

Cizek a alors ajouté : “D’accord, mec. Combien de fois et par combien de personnes peut-on être ‘faussement accusé’ d’abus avant que la probabilité que ce soit vrai ne devienne évidente ?”

“Je suis incapable de compter le nombre de fois où l’on a dit que tu étais un danger pour les autres dans cette communauté. Tu es comme le Bill Cosby de la musique alternative.”

“Je ne me laisserai pas intimider par les brutes de l’industrie musicale. Notre complicité explique en grande partie pourquoi des choses horribles continuent à se produire. J’en ai assez. Je me fiche de savoir qui n’aime pas ça. Je suis comme je suis. C’est notre milieu et nous avons la responsabilité de le protéger et de nous améliorer.”

Radke a conclu en écrivant : “Des gars de groupes dont je n’ai jamais entendu parler disent des saloperies sur moi. Des gars de groupes avec lesquels j’ai grandi et que j’ai écoutés toute mon enfance me soutiennent totalement. Dans vos dents.” 

Outre ce dernier incident et l’allégation en question, Radke a été au centre de l’actualité de la scène Metalcore cette semaine. En plus des bonnes performances du groupe dans les charts, un certain nombre de fans d’Underøath et de Spiritbox ont critiqué les deux groupes pour leur décision de participer à la tournée d’été de Falling In Reverse (aux États-Unis).

Les fans en question ont cité des allégations et des actions passées à l’encontre de Radke et Crown The Empire (qui participent également à une partie de la tournée) pour justifier leur désapprobation de la participation d’Underoath et Spiritbox à la tournée.

Messages de Ronnie Radke et Andy Cizek :

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Falling In Reverse
L'actu Metalcore