Les membres de Royal Blood répondent aux critiques après avoir fait un doigt d'honneur à la foule d'un festival

à 15 h 31 min
Lecture 3 min.
Royal Blood
© Wikimedia Commons

La semaine dernière, Royal Blood a fait parler de lui après avoir reproché au public du festival Big Weekend de la BBC Radio 1 son manque d’enthousiasme pendant la performance, avant que le leader Mike Kerr ne parte à la fin du concert en faisant un doigt d’honneur à la foule.

Comme on pouvait s’y attendre, de nombreuses discussions ont ensuite éclaté en ligne. Et à présent, Mike Kerr et le batteur Ben Thatcher ont abordé l’incident publiquement, en se rendant sur BBC 1 pour en parler avec l’animateur Greg James.

Kerr a déclaré que la situation avait “vraiment dégénéré”, ce à quoi le batteur Ben Thatcher a fait écho : “C’était un moment de folie qui a échappé à tout contrôle, je pense. En fait, nous avons apprécié le concert. Nous aimons jouer de la musique et nous aimons faire ce que nous faisons. Cela a donc été une semaine un peu folle pour nous.”

Partageant son point de vue sur ce qui s’est passé pendant le show, Kerr a ajouté : “Je suis étonné, honnêtement, de voir à quel point la situation a pris une telle ampleur. En quittant la scène après ce show, j’ai eu le sentiment d’avoir été divertissant et d’avoir essayé d’alléger la situation. Je jouais une performance dans laquelle je ne me sentais pas à ma place. Je m’attendais à être un peu dérouté et peut-être à troubler quelques personnes, mais pas à une telle échelle. Oui, [c’est] assez fou.”

Il a précisé : “C’était une erreur de ma part parce que j’aurais pu prendre trois minutes pour me dire : ‘Oh, peut-être que ces gens ne savent pas qui nous sommes’. Mais je n’étais pas dans ce processus de réflexion. J’étais très motivé en coulisses. Et j’ai vraiment aimé jouer. J’ai passé un bon moment. À la fin, je me suis pris pour une sorte de catcheur professionnel. J’ai eu l’impression de me retirer comme un méchant de théâtre. Je n’avais pas l’impression d’avoir fait quoi que ce soit de mal sur le plan moral. Je me sentais un peu comme un bouffon, honnêtement. Voilà ce que j’ai ressenti.”

Il a conclu en disant qu’il était plein d’énergie et qu’il s’était laissé emporter par le moment : “Je ne veux pas offenser qui que ce soit. Mon intention n’est jamais d’aliéner qui que ce soit ou de repousser qui que ce soit.”

Post de BBC Radio 1 :

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Royal Blood
L'actu Rock