Justin Sane, chanteur d'Anti-Flag, accusé de 12 nouveaux cas d'inconduite sexuelle, y compris sur des mineures

à 23 h 48 min
Lecture 2 min.
Anti-Flag semble s'être séparé ; le groupe a supprimé ses réseaux sociaux et son site web
© Wikimedia Commons

Anti-Flag, connu pour son Punk Rock à tendance politique et son activisme, s’est dissous au début de l’été à la suite de rumeurs et d’allégations concernant son chef de file, Justin Sane, également connu sous le nom de Justin Geever.

Ces allégations ont été formulées par Kristina Sarhadi, une thérapeute holistique et coach de santé basée à New York, qui a raconté une expérience éprouvante avec Sane, ce qui a conduit à la dissolution d’Anti-Flag.

Geever, en réponse à ces accusations, a nié tout acte répréhensible et a déclaré que les déclarations faites à son encontre étaient catégoriquement fausses. Il a souligné que toutes ses relations sexuelles avaient été consensuelles et qu’aucune femme ne l’avait jamais accusé d’avoir agi sans son consentement.

Cependant, un récent article du magazine Rolling Stone révèle que douze autres femmes se sont depuis manifestées avec des allégations contre le musicien. Parmi les récits troublants de leurs rencontres avec Geever, on trouve des allégations d’agression sexuelle, d’inconduite, de détournement de mineur, de manipulation psychologique, et plus encore.

Selon ce que rapporte Rolling Stone, sept de ces femmes étaient des adolescentes lorsque ces rencontres ont eu lieu, et l’une d’entre elles n’avait que 12 ans, tandis que Geever avait 17 ans à l’époque.

Tags : Rock Anti-Flag
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Anti-Flag
L'actu Rock