Le groupe punk Anti-Flag parle de sa rupture soudaine et des accusations qui l'ont provoquée

à 14 h 52 min
Lecture 3 min.
Anti-Flag semble s'être séparé ; le groupe a supprimé ses réseaux sociaux et son site web
© Wikimedia Commons

La semaine dernière, la rupture inattendue d’Anti-Flag a fait l’effet d’une onde de choc au sein de la communauté musicale.

Les hypothèses entourant la séparation soudaine du groupe ont considérablement gagné en puissance lorsqu’un épisode du podcast Enough a été publié le même jour.

Au cours du podcast susmentionné, une invitée a indiqué qu’un des membres d’un groupe de punk engagé politiquement, originaire de la côte est, l’avait violée. Les discussions sur les réseaux sociaux et dans les sections de commentaires ont mis en évidence des similitudes frappantes entre les allégations et le chanteur d’Anti-Flag, Justin Sane.

Aujourd’hui, le groupe a enfin brisé son silence et répondu aux allégations dans un communiqué officiel posté sur Instagram. Sane nie les accusations et aborde la décision du groupe de se dissoudre, citant l’impossibilité de continuer dans de telles circonstances.

La déclaration de Justin indique : “Récemment, des allégations d’agression sexuelle ont été formulées à mon encontre et je peux vous dire que ces histoires sont catégoriquement fausses. Je ne me suis jamais engagé dans une relation sexuelle qui n’était pas consensuelle, et aucune femme ne m’a jamais abordé après un rapport sexuel pour me dire que j’avais agi sans son consentement ou que je l’avais violée de quelque manière que ce soit. Maintenant que j’ai eu quelques jours pour absorber le choc initial, je fais cette déclaration pour mettre les choses au clair.”

“Les agressions sexuelles existent bel et bien et ont un impact dévastateur sur les victimes. J’ai consacré toute ma vie d’adulte à défendre ces victimes ainsi que celles qui souffrent d’oppression et d’inégalité, qui sont persécutées, rabaissées et maltraitées. J’ai toujours été et je serai toujours ce genre de personne. Les déclarations faites à mon sujet sont aux antipodes de mes convictions et de la façon dont je me suis comporté tout au long de ma vie.”

“En ce qui concerne la dissolution d’Anti-flag, en tant que groupe, la décision a été prise que, dans ces circonstances, il serait impossible de continuer.”

“Je tiens à remercier ma famille et mes amis, ainsi que les très nombreux fans, musiciens et groupes qui m’ont contacté pour m’offrir leur soutien et leur aide.”

De son côté, le groupe a déclaré : “L’un des principes fondamentaux du groupe Anti-Flag est d’écouter et de croire toutes les survivantes de violences et d’abus sexuels. Les récentes allégations concernant Justin sont en contradiction directe avec ce principe. Par conséquent, nous avons estimé que la seule option immédiate était de nous dissoudre.”

“Nous avons été choqués, confus, attristés et avons eu le cœur brisé dès que nous avons entendu ces allégations. Bien que nous soyons convaincus de l’extrême gravité de la situation, au cours des 30 dernières années, nous n’avons jamais vu Justin se montrer violent ou agressif à l’égard des femmes. Cette expérience nous a profondément ébranlés.”

“Nous comprenons et sommes désolés que cette réponse n’ait pas été assez rapide pour certaines personnes. Nous nous trouvons tous en terrain inconnu et il nous faut du temps pour analyser la situation.”

“C’était un privilège pour nous de faire partie du groupe Anti-Flag. Alors que nous nous efforçons de trouver notre voie, nous souhaitons la guérison à tous les survivants.”

Tags : Rock Anti-Flag
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Anti-Flag
L'actu Rock