Joe Satriani dit que l'essence du shred réside dans l'attitude plutôt que dans la technique

à 16 h 50 min
Lecture 2 min.
Joe Satriani dit que l'essence du shred réside dans l'attitude plutôt que dans la technique
© Shutterstock.com

Le célèbre guitariste Joe Satriani, connu pour sa maîtrise de l’instrument et son approche innovante du shred, a fait la lumière sur ce qui définit vraiment le jeu de guitare shred – et ce n’est pas seulement une question de technique rapide comme l’éclair.

Lors d’une récente interview avec la chaîne YouTube Master of Shred, Satriani en a surpris plus d’un en citant le solo emblématique de Neil Young dans Cinnamon Girl comme un exemple de shredding malgré le fait qu’il ne comprenne qu’une seule note. Il a souligné l’importance de l’attitude par rapport aux prouesses techniques, en déclarant : “Une partie de la performance doit défier la norme… [Neil Young] incarne l’esprit du shred.”

Satriani a insisté sur l’importance de se connecter avec le public et de fournir une performance qui va au-delà de la simple démonstration. Il a opposé cette approche au style plus technique de shredders contemporains tels que Charles Caswell (Berried Alive) et Jason Richardson (All That Remains), suggérant que sans la bonne attitude, le shredding devient simplement démonstratif.

Le guitariste, qui sort tout juste d’une tournée avec le groupe original G3 et qui est actuellement en tournée avec Steve Vai, a précisé que ce n’est pas la quantité de notes qui définit le shred, mais plutôt le contexte dans lequel elles sont jouées. Il a cité Tom Morello de Rage Against The Machine comme exemple de shredding efficace dans un contexte musical spécifique.

En ce qui concerne l’avenir, Satriani a annoncé sa prochaine collaboration avec Sammy Hagar, Michael Anthony et Jason Bonham pour la tournée Best of All Worlds, au cours de laquelle ils interpréteront ensemble des classiques de Van Halen. En outre, il a annoncé le développement d’un nouvel ampli de guitare conçu pour reproduire le son légendaire d’Eddie Van Halen.

Interview de Joe Satriani avec Master of Shred :

À lire aussi : Kerry King de Slayer : "Je ne crois ni en Dieu ni au diable..."

Neil Young & Crazy Horse – Cinnamon Girl :

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Joe Satriani
L'actu Rock