"Il a mis le feu à la barbe de Bill Ward" ; Michael Anthony se souvient des moments bizarres de sa tournée avec Ozzy Osbourne

à 16 h 17 min
Lecture 3 min.
"Il a mis le feu à la barbe de Bill Ward" ; Michael Anthony se souvient des moments bizarres de sa tournée avec Ozzy Osbourne

Lors d’une récente conversation avec Eddie Trunk de Sirius XM, l’ancien bassiste de Van Halen, Michael Anthony, a fait part d’une expérience mémorable et particulière vécue lors des premières tournées du groupe avec Black Sabbath en 1978. À cette époque, Van Halen était en pleine ascension sur la scène Rock, tandis que Black Sabbath, malgré ses problèmes d’alcool et de drogue, était encore connu pour ses frasques en dehors de la scène.

Anthony se souvient avec émotion de la camaraderie et des moments de folie qu’ils ont partagés avec les légendes du Metal. “Nous avons eu beaucoup de plaisir à faire la première partie de Black Sabbath”, se souvient-il. “Nous avons joué comme des fous tous les soirs”. Malgré le chaos qui régnait en dehors de la scène, Black Sabbath savait toujours s’amuser, et Anthony a été témoin de certaines de leurs farces les plus scandaleuses.

L’un des incidents les plus marquants concerne Ozzy Osbourne et Bill Ward, le batteur de Black Sabbath. “Ozzy, Bill Ward et moi-même étions assis au bar de l’hôtel après le concert, en train de boire une bière”, raconte Anthony. “Ozzy m’a donné un coup de coude et m’a dit : ‘Hé, Michael, regarde ça’. Il s’est alors retourné, a pris un briquet et a mis le feu à la barbe de Bill Ward.”

À l’étonnement d’Anthony, Ward n’a pas été perturbé par l’incident. “Il s’est contenté de souffler”, dit Anthony, “et n’a même pas bronché”. Anthony en conclut que Ward était habitué à ce genre de farces. “Il n’a même pas réagi”, note Anthony. “Il a continué à boire sa bière.”

Alors que Black Sabbath semblait avoir un penchant pour les farces à base de feu, Anthony avait sa propre marque de malice. “Mon point fort, c’était les extincteurs. Je les utilisais là où je ne devais pas”, avoue-t-il. “J’ai fait du grabuge dans quelques hôtels à l’époque. J’ai dû payer la police, des choses comme ça.”

Anthony a expliqué que saccager les hôtels était considéré comme un rite de passage pour les groupes de rock à cette époque. “Nous lisions ce que Led Zeppelin faisait, ce que Sabbath faisait, ce que tous ces gens faisaient en tournée”, se souvient-il, ajoutant qu'”il y avait beaucoup de magouilles qui se passaient” lors des premières tournées de Van Halen.

Tags : Rock Van Halen
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Van Halen
L'actu Rock