🤘 Nouveau : Vous pouvez désormais commenter l'actu et écrire vos propres reviews sur Metalzone ! 🤘

L'ancienne habitation d'Oli Herbert (All That Remains) va être saisie

à 0 h 00 min
Lecture 2 min.
L'ancienne habitation d'Oli Herbert (All That Remains) va être saisie

Vous savez sûrement qu’Oli Herbert, le guitariste et membre co-fondateur du groupe de Metalcore américain All That Remains est décédé, en octobre de cette année, à l’âge de 44 ans. Encore un musicien parti trop tôt.

Le groupe a recruté Jason Richardson afin de jouer en live lors de la tournée en son honneur. Vous pouvez d’ailleurs visionner une de ces performances en cliquant ici.

En outre, un service commémoratif public avait été programmé pour Oli Herbert. Néanmoins, sa femme a décidé de l’annuler pour des raisons douteuses.

Désormais, nous apprenons que la cause de la mort du musicien est considérée comme suspicieuse par les investigations de la police. M. Herbert se serait noyé dans un étang à l’arrière de sa maison qui n’était profond que de quelques centimètres. Autre nouvelle inattendue, un article du The Hartford Curant mentionne que l’habitation du défunt guitariste sera bientôt sujette à une saisie immobilière.

Il est noté que le musicien n’a pas payé son prêt, et que la maison sera saisie et vendue aux enchères afin de rembourser les 137,000 dollars impayés. Il est également mentionné que M. Herbert a été notifié de la procédure en juin dernier, et ne l’aurait pas contestée. Sa femme, Elizabeth, vit toujours dans l’habitation en question. Triste histoire.

All That Remains est actuellement en tournée dans le cadre de la promotion de son nouvel album Victim Of The New Disease.

(Re)Découvrez la lyric video de Fuck Love d’All That Remains :

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.