La veuve d’Oli Herbert est impliquée dans un différend financier avec All That Remains à propos de prétendus profits non payés

à 11 h 31 min
Lecture 5 min.
La veuve d’Oli Herbert est impliquée dans un différend financier avec All That Remains à propos de prétendus profits non payés
© Christie Goodwin/Getty Images

Cela fait un peu plus d’un an que le mystérieux décès du guitariste de All That Remains a eu lieu. Oli Herbert a été retrouvé noyé dans un étang de quelques centimètres de profondeur sur la propriété de Stafford Springs, CT, en octobre 2018. La police d’État continue d’enquêter sur sa mort suspecte. Ils ont saisi les enregistrements informatiques et téléphoniques de sa veuve Elizabeth Herbert dans le cadre de leur enquête en cours.

Une affaire mystérieuse

Une grande partie de la méfiance du public a été jetée sur la femme d’Oli à la suite de sa mort, en raison de circonstances tout à fait inhabituelles. Un rapport déposé au début de 2019 a révélé qu’Oli avait signé un testament qui laissait Elizabeth comme son unique exécuteur une semaine avant son décès. Ce testament, qui empêchait Cynthia, la sœur d’Herbert, de recevoir quoi que ce soit de sa succession, a été signé dans des circonstances étranges. Il a notamment fait mention d’une assurance-vie dont la valeur n’a pas été divulguée.

Elizabeth a également fait des commentaires bizarres en ligne dans le sillage du décès d’Oli, ce qui a suscité encore plus de suspicion. À peu près à la même époque, un groupe Facebook appelé “Justice for Oli” a été lancé avec un collectif de fans qui ont mené une enquête indépendante au sujet de sa mort.

La suspicion portée contre Elisabeth dans les semaines qui ont suivi le décès de son mari a conduit à l’intrusion de personnes sur sa propriété, actes qu’elle a condamnés à juste titre. Elle a également annulé un évènement commémoratif public prévu pour Oli Herbert par souci de sécurité. Elle s’en est pris à ses dissidents en ligne au moment de l’annulation.

Dans les jours qui ont suivi son décès, Elizabeth a affirmé qu’Oli s’était auto-médicamenté pour soigner ses gros problèmes de dépression. Oli avait des traces d’antidépresseurs et un somnifère dans le corps au moment de sa mort, selon un rapport toxicologique.

Des circonstances intéressantes ont continué d’apparaître après sa mort, mais quelques mois après le décès d’Oli, il a été révélé que la maison du couple était saisie au moment de sa mort. Cette plainte a finalement été rejetée plus tôt cette année, Elizabeth demeurant une résidente du ménage.

Dans une interview radiophonique réalisée en février de cette année, Phil Labonte, le frontman de All That Remains, a qualifié Elizabeth d'”être humain poubelle”, déclarant qu’il n’avait jamais vu Oli consommer de la drogue dure. Il a également ajouté qu’Elizabeth n’avait pas le droit d’être avec le groupe en tournée en raison de conflits personnels entre elle et les membres du groupe.

Nouveau rebondissement

Dans un nouveau rapport déposé cette semaine par le Hartford Courant, il est maintenant révélé qu’Elizabeth est actuellement impliquée dans une action en justice contre All That Remains pour des dettes prétendument impayées. Oli était membre de All That Remains, Inc – la société qui gère les intérêts commerciaux du groupe. En prenant en charge les intérêts d’Oli conformément au testament susmentionné, elle prétend avoir droit à une part des bénéfices.

Ce nouveau rapport révèle qu’elle a déposé une lettre de trois pages au tribunal des successions alléguant qu’on lui doit des profits pour des tournées et des spectacles que le groupe a joués depuis le décès d’Oli. Elle affirme que la succession de son mari n’a pas reçu les documents financiers appropriés ni aucun profit potentiel de ces activités. Elle a également demandé le remboursement de 6 901 $ au titre d’une facture d’incinération et d’un évènement commémoratif privé en l’honneur de son défunt mari, mais il semble que le tribunal n’ait pas encore approuvé sa demande.

Ce n’est pas la première fois qu’Elizabeth est en litige au sujet de la production musicale de son mari à la suite de son décès. Elle a également discuté d’une action en justice potentielle contre la publication posthume de documents sur lesquels Oli avait travaillé. Elle a publié une déclaration en ligne à ce sujet à la suite de l’émergence de l’un de ses derniers enregistrements. Elle a soutenu qu’en tant qu’exécuteur testamentaire unique de sa succession, toute partie aurait besoin de son approbation pour la communication de ses documents.

Un nouvel album de All That Remains en 2021 ?

D’autre part, le dernier album en date de All That Remains intitulé Victim Of The New Disease est sorti en novembre 2018 via Razor & Tie (Universal Music), et All That Remains aimerait sortir un nouvel album début 2021.

Source : The Prp

Restez connectés à MetalZone sur Facebook