Erra à la dérive

à 8 h 52 min
Lecture 3 min.
Erra à la dérive

Drift par Erra

Drift reflète le dynamisme de l'existence.

Acheter au meilleur prix sur amazon : Voir le prix

Note globale

Authenticité
Composition
Production
4.7

Dans une déviation progressive et incontrôlée, Erra s’est transformé au moment de la sortie de Drift.

Erra change de cap en douceur

Après Impulse, Augment, et l’excellent EP Moments Of Clarity avec Ian Eubanks au chant, qui était composé de chansons restantes des sessions de Augment, ce fut le moment de Drift.

Avec un son plus naturel que les albums précédents, Erra a présenté son nouveau line-up, incluant JT Cavey, l’ancien frontman de Texas In July, le groupe de Metalcore américain désormais retraité. Conscient que certaines choses sont immuables, mais que notre perception de ces choses ne l’est pas, et ouvert à la possibilité de recréer son univers, Jesse Cash, le leader du groupe, a décidé de profiter du départ de Garrison Lee (ancien chanteur) et Alan Rigdon (ancien guitariste) pour explorer un nouveau son.

On y retrouve des cris intenses, du chant haut et agressif, des breakdowns épicés, des mélodies aériennes, des arrangements envoûtants, des riffs techniques et des solos exaltants. Loin des paroles philosophiques, poétiques et éveillées sur l’introspection, le monisme, le dualisme, le pluralisme, la conscience et autres, Erra a pris ici un tournant plus direct et tangible, ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose quand on arrive à garder de la subtilité et à ne pas tomber dans la simple barbarie qui, trop évidente et vulgaire, devient vite lassante. Les réflexions profondes et nuancées sur l’existence, le sacré et le profane, ont été remplacées par un partage honnête et ouvert d’expériences personnelles et de réflexions sur les relations humaines. Erra se laisse aller à la dérive, en explorant des territoires plus libres.

Craignant probablement de tomber dans des élucubrations alambiquées décrivant la complexité et la beauté de l’univers dans l’espoir de surpasser Augment, la nouvelle équipe de Erra a plutôt décidé de tirer profit de la nouvelle synergie au sein du groupe pour créer un Metalcore plus progressif et expérimental. Au final, Drift est une œuvre qui reflète le dynamisme de l’existence, les allées et venues, le flux et le reflux de la vie.

Pour information, après Drift, il y a eu Neon, puis les singles Eye Of God et Snowblood. Des rumeurs circulent selon lesquelles le prochain album du groupe arrivera au printemps 2021.

Erra – Drift :

Chansons préférées de Drift : Irreversible, Sleeper, The Hypnotist

Tags : Metalcore Erra