Review de How Fleeting, How Fragile par Time, The Valuator

à 0 h 00 min
Lecture 2 min.
Review de How Fleeting, How Fragile par Time, The Valuator

How Fleeting, How Fragile par Time, The Valuator

How Fleeting, How Fragile est un des meilleurs albums de 2018.

Note globale

Authenticité
Composition
Production
4.7

On dit que la première impression est toujours la bonne. Bien que la véracité de cet adage soit questionnable, cela s’est avéré juste pour Time, The Valuator et son premier album intitulé How Fleeting, How Fragile. 

Une grande surprise

Tout a commencé le 17 octobre 2016, lorsque le groupe a publié son premier single, Elusive Reasons, via la plateforme de promotion Dreambound. Le morceau était bien construit et très entraînant, et que dire des capacités vocales de Phil Bayer qui étaient tout bonnement exceptionnelles. Le single a fait prendre conscience à ses auditeurs qu’il s’agirait d’un groupe à suivre dans les mois à venir.

Avec cet album, Time, The Valuator propose une grande diversité de compositions. Certaines d’entre-elles sont assez lourdes (Terminus, Fugitive, Onryo), d’autres beaucoup plus progressives (The Violent Sound, How Fleeting, Heritage), ou encore très atmosphériques (When I Meet Death, Starseeker, How Fragile). La force de ce groupe est de capturer plusieurs tons différents pour n’en faire qu’un. La lassitude n’existe pas dans cet opus, qui capte l’énergie des membres désireux de poursuivre leurs rêves face à la nature éphémère de la vie.

How Fleeting, How Fragile est un des meilleurs albums de 2018. L’ensemble de l’album est formidablement harmonieux et la conclusion est majestueuse, avec ses deux sublimes chansons de clôture qui s’enchaînent parfaitement. Il en va de même pour la production et le mix réalisés à Embark Audio. Time, The Valuator a frappé très fort, la question reste à savoir si le remplacement de Phil Bayer, qui a récemment dû quitter le groupe, sera à la hauteur.‍

Chansons préférées de How Fleeting, How Fragile :How Fleeting, Heritage, Starseeker

Restez connectés à MetalZone sur Facebook