Scorpions : Klaus Meine nie que la CIA ait écrit Wind Of Change

à 13 h 17 min
Lecture 2 min.
Scorpions espère sortir un nouvel album avant la fin de l'année 2020
© Scorpions (Presse)

Klaus Meine, le chanteur de Scorpions, jure que la CIA n’a pas écrit Wind Of Change, le tube du groupe datant de 1991.

“Ça ferait un bon film”

Après avoir entendu parler de la théorie du complot pour la première fois lors d’une interview pour une nouvelle série de podcasts sur le sujet, il pense que cela ferait un bon film. Sur le podcast Wind Of Change, Klaus Meine a déclaré :

C’est bizarre, même dans mes rêves les plus fous, je n’arrive pas à imaginer comment cette chanson serait liée à la CIA. Je n’ai jamais entendu ça. Je suis très surpris. Quelqu’un voulait s’attribuer le mérite de la chanson ?

Le journaliste Patrick Radden Keefe a lancé l’enquête qui est devenue un podcast en huit parties, après avoir entendu une histoire de seconde main d’un ami qui travaillait pour la CIA. Quelqu’un d’autre au sein de l’organisation se serait vanté d’avancer que l’agence avait écrit la chanson pour le groupe de Rock allemand dans le cadre d’une campagne visant à accélérer la fin de la guerre froide avec le Rock ‘N’ Roll, alors que les valeurs culturelles occidentales continuaient à s’infiltrer dans certaines parties de l’Europe de l’Est.

L’histoire de l’origine de Wind Of Change de Klaus Meine est restée la même pendant des décennies : après s’être produit à Moscou dans le cadre d’un festival de Heavy Metal de premier plan aux côtés de Mötley Crüe, Bon Jovi et Ozzy Osbourne, le leader de Scorpions a été inspiré par l’ampleur des changements culturels qui avaient eu lieu en Russie depuis la précédente visite du groupe deux ans plus tôt.

À lire aussi : "Nous avons quelques problèmes..." ; Le guitariste de My Dying Bride commente l'annulation de leur dernière tournée

Scorpions – Wind Of Change :

Tags : Rock Scorpions