Ian Paice affirme que le respect mutuel est la clé de la longévité de Deep Purple

à 17 h 48 min
Lecture 3 min.
Ian Paice affirme que le respect mutuel est la clé de la longévité de Deep Purple

Dans une nouvelle interview accordée à Radio Freccia, Ian Paice a parlé de la longévité de Deep Purple et du rôle que l’amitié et le respect mutuel ont joué pour maintenir le groupe ensemble pendant si longtemps.

Il a déclaré :

Je pense que c’est le stress et les tensions qui ont contribué à la création du groupe, mais si ces mêmes problèmes étaient présents aujourd’hui, nous ne serions plus là. Nous sommes dans une situation où, en vieillissant et, espérons-le, en devenant un peu plus sage, on comprend que tout le monde ne voit pas le monde comme on le voit, et qu’il faut tenir compte de ces différences. Le fait que vous puissiez ne pas être d’accord avec la façon dont un des membres du groupe vit sa vie n’a rien à voir avec vous. Tant qu’il se présente et qu’il joue la musique et qu’il la joue bien, c’est tout ce qui vous regarde. Et si vous ne vous entendez pas socialement, ne vous mélangez pas. Cependant, ne vous attendez pas à ce que le monde soit exactement comme vous le voulez. Je pense que quand vous êtes jeunes, c’est un problème, et un peu plus tard, vous vous dites : “Faites ce que vous voulez. Je vous verrai au prochain concert. Pas de souci”.

Selon M. Paice, qui est le seul membre fondateur restant de Deep Purple, lui et ses camarades du groupe se sont réunis il y a plus de 50 ans parce qu’ils étaient prêts à travailler ensemble pour atteindre un objectif commun.

Je pense que c’est pour cela que nous avons commencé. Nous voulions faire quelque chose qui nous rende heureux, et puis nous avons trouvé d’autres personnes qui voulaient faire la même chose. Nous nous sommes rendus mutuellement heureux. On était quatre ou cinq, et on s’amusait vraiment bien. Puis, nous avons trouvé des gens qui nous écoutaient, et ça les rendait heureux eux aussi. Donc, il y a eu une évolution – nous avons continué à nous améliorer, et de plus en plus de gens ont aimé ce que nous faisions. D’une certaine manière, c’est devenu quelque chose d’important, et pas seulement pour nous en tant que musiciens. C’est devenu quelque chose d’important pour les gens qui s’étaient accrochés à ce que nous faisions. Et c’est ainsi que c’est devenu un mouvement mondial.

Le nouvel album de Deep Purple, Whoosh!, est sorti le 7 août via earMUSIC. L’album a de nouveau été dirigé par le producteur canadien Bob Ezrin (Kiss, Pink Floyd, Alice Cooper), qui a également travaillé sur les deux derniers opus studio de Deep Purple, Now What?! (2013) et Infinite (2017).

Interview de Ian Paice pour Radio Freccia :

Restez connectés à MetalZone sur Facebook