Shawn “Clown” Crahan de Slipknot parle de ses démons intérieurs : “La plupart d’entre nous n’en arrivent pas au meurtre, mais nous y pensons tous les jours”

à 12 h 15 min
Lecture 3 min.
Shawn "Clown" Crahan de Slipknot lance un concours de masques & le site du Knotfest annonce ses prochaines diffusions
© Epsilon, Getty Images

Dans cette interview datant de 2006, récemment publiée en ligne sur Louder, Shawn Crahan, le “clown” de Slipknot, a invité les journalistes de Metal Hammer dans sa maison en Iowa “pour découvrir son art et parler de saleté, de frustration et de meurtre”.

À la question de savoir s’il connaît ses voisins, Clown a répondu :

Je ne parle à aucun d’entre eux. Je suis tristement célèbre pour ricaner tout seul au milieu de mon garage à la vue de tous.

Un journaliste de Metal Hammer a alors dit qu’il n’avait “pas l’air d’être une personne sociable”, ce à quoi Shawn a rétorqué :

Je n’aime pas les gens parce que je n’ai pas confiance en eux. Peu de gens ont appris à se débarrasser de toutes ces saloperies, le mensonge, la tricherie, la manipulation, etc. La plupart d’entre nous n’en arrivent pas au meurtre, mais nous y pensons tous les jours à cause de notre frustration. En gros, j’ai beaucoup de problèmes sociaux. Je ne sors pas. Je ne fais rien. Ma femme est furieuse contre moi à cause de ça.

Sachant qu’il s’entend bien avec sa famille, un journaliste lui a ensuite demandé comment il pouvait prendre plaisir à peindre “des tableaux sexuels et morbides”. Le musicien de Slipknot a déclaré :

Qu’est-ce qu’il y a de mal à ça ? Le sexe et la mort sont les deux parties les plus importantes de la vie. J’aime le sexe, évidemment, et j’ai essayé de me massacrer sur scène pendant tant d’années… Je suis tellement brisé par la douleur, il faut que je fasse sortir toute la merde intérieure engendrée par les choses du monde que je déteste. Je ne suis pas suicidaire, mais j’ai des regrets, et faire ça donne du sens à ma vie. Je serais définitivement mort sans [mon art].

À la question de savoir s’il est masochiste, il a répondu :

Non, mais j’aime m’infliger de la douleur. J’aime me saouler et me mettre une claque. J’aime que le corps soit détaché de l’âme, et que l’esprit soit un peu confus. J’aime tellement ça que je ne le fais plus. Je ne bois plus parce que ça me rend un peu trop confus et honnête.

Slipknot a annulé toutes ses dates de tournée prévues pour 2020. Le groupe de Nu Metal a passé la majorité de l’année dernière à promouvoir son dernier album en date, We Are Not Your Kind, sorti le 9 août 2019 via Roadrunner Records.

Restez connectés à MetalZone sur Facebook