Rob Halford de Judas Priest déclare qu’être gay n’est pas un choix : “C’est dans votre ADN”

à 13 h 57 min
Lecture 2 min.
Rob Halford de Judas Priest revient sur son "moment George Michael"

Rob Halford, le chanteur de Judas Priest, a rejeté l’idée que l’homosexualité peut être choisie ou changée, insistant sur le fait que l’orientation sexuelle est un produit de la “nature” plutôt qu’une “éducation”.

La science de la sexualité humaine est complexe et il n’y a pas de réponses définitives quant aux raisons biologiques exactes pour lesquelles des individus peuvent être sexuellement attirés par des personnes du même sexe qu’eux, par des personnes de l’autre sexe ou par des personnes quel que soit leur sexe.

M. Halford, qui a révélé son homosexualité lors d’une interview sur MTV en 1998 et qui est depuis longtemps un fervent défenseur des droits des homosexuels, a abordé la question controversée du choix en matière de sexualité lors d’une récente interview sur KNAC.COM. Interrogé sur ce qu’il a à dire aux personnes qui affirment qu’être homosexuel est un choix et non quelque chose avec lequel on est né, M. Halford a répondu :

C’est absolument ridicule. Vous êtes né avec. Des gens comme moi se font assassiner devant des immeubles. Pourquoi aurais-je choisi d’être ce genre de personne ? C’est ridicule.

Il a poursuivi :

C’est génial d’être gay. Cependant, il y a tellement de points de vue contradictoires sur ce sujet. Je peux dire catégoriquement que ce n’est pas un choix. C’est un fait. C’est dans votre ADN. C’est quelque chose qui fait partie de vous dès votre création, et je dirai que Dieu m’a fait ainsi. Merci.

Un récent sondage a montré qu’un quart des Américains disent être autre chose que des hétéros. Au Royaume-Uni, un jeune sur cinq s’identifie comme étant entre hétérosexuel et gay.

Dans sa nouvelle autobiographie, Confess, Rob Halford a révélé qu’il savait qu’il était gay depuis l’âge de 10 ans, à une époque où les homosexuels étaient “pleinement persécutés” dans son pays natal, le Royaume-Uni. Il a révélé son homosexualité à ses parents trois ans plus tard.

L’autobiographie de M. Halford, Confess, est sortie fin septembre via Hachette Books. Le livre a été décrit par le quotidien britannique The Telegraph comme “l’un des mémoires les plus candides et les plus surprenants de l’année”.

Source : blabbermouth.net
Restez connectés à MetalZone sur Facebook
Articles les plus récents
L'actu Heavy Metal
Plus d'actus sur Judas Priest
Articles les plus vus