Rob Halford n’a pas lu le livre de K.K. Downing, et n’a toujours pas écouté les albums de Judas Priest avec Tim “Ripper” Owens

à 15 h 23 min
Lecture 2 min.
Rob Halford de Judas Priest revient sur son "moment George Michael"

Dans une nouvelle interview accordée à Cleveland.com, le chanteur de Judas Priest, Rob Halford, qui vient de publier son autobiographie Confess, s’est vu demander si son livre avait été affecté par la sortie de Heavy Duty : Days And Nights In Judas Priest, l’autobiographie de son ancien compagnon de route, le guitariste originel de Priest, K.K. Downing.

Il a déclaré :

Je ne l’ai pas lue. Je me demande pourquoi je ne l’ai pas lue ? Je n’en ai aucune idée. Il ne lira probablement pas la mienne, vous savez, parce que nous connaissons tellement de choses l’un sur l’autre. Il se peut que je lise [celle de Downing] à un moment donné. C’est la même chose que pour Demolition et Jugulator… je ne les ai jamais écoutés [en référence aux deux albums que Priest a faits avec le chanteur Tim “Ripper” Owens à la fin des années 1990 et au début des années 2000, lorsque Rob Halford n’était plus dans le groupe]. Pour être brutalement honnête, je ne suis tout simplement pas intéressé.

K.K. Downing, qui a quitté Judas Priest en 2011 en raison “de conflits au sein du groupe”, “d’un management de mauvaise qualité” et “d’une baisse de la qualité de ses prestations”, a été remplacé par Richie Faulkner, de près de trois décennies son cadet.

Il y a deux ans, K.K. Downing a révélé qu’il avait envoyé deux lettres de démission à ses camarades de groupe lorsqu’il a décidé de quitter Judas Priest. La première était décrite comme “une note de départ gracieuse, impliquant une retraite en douceur de la musique”, tandis que la seconde était “plus furieuse, exposant toutes ses frustrations avec des parties spécifiques”.

Confess est sorti le 29 septembre via Hachette Books.

Restez connectés à MetalZone sur Facebook