Rob Halford de Judas Priest revient sur son opération du dos : “C’était très risqué”

à 15 h 15 min
Lecture 3 min.
Rob Halford de Judas Priest revient sur son opération du dos : "C'était très risqué"

Dans une récente interview avec LiveSigning.com, le chanteur de Judas Priest, Rob Halford, a été interrogé sur la fréquence à laquelle il conduit sa moto lorsqu’il n’est pas en tournée.

Il a répondu :

Je ne fais presque plus de moto maintenant – pas depuis mon opération du dos, que j’ai subie il y a quelques années. J’avais cette horrible, horrible hernie discale qui faisait pression sur mon nerf sciatique. Je suis sûr qu’il y a des gens qui nous écoutent en ce moment qui ont eu la sciatique – oh, mec. C’est brutal – c’est absolument brutal. J’ai donc dû me faire opérer du dos à Birmingham il y a quelques années – il y a cinq ans maintenant, peut-être six ans.

Il a poursuivi :

Vous vous souvenez peut-être qu’à une époque, je me promenais avec une canne, et Richie [Faulkner, guitariste de Judas Priest] me poussait dans un fauteuil roulant, parce que c’était trop douloureux. Je faisais de la promo pour des trucs de Priest. Je ne pouvais pas me tenir droit, c’était tellement horrible. Puis, j’ai rencontré ce chirurgien incroyable, Spencer Harland, qui m’a fait subir une opération très, très risquée pour soigner mon dos. On a fait toutes les radios, les IRM et bla bla bla. Il m’a dit : “On peut essayer de régler ça en faisant de l’ostéopathie”, et bla bla bla, “mais ça pourrait prendre des mois, des mois, et des mois”. Et j’ai dit : “Je n’ai pas le temps. Je dois retourner sur la route”. Alors on a fait l’opération.

Il a ajouté :

Je n’oublierai jamais ça. Avant l’opération, il est entré dans la chambre et s’est assis au bout du lit. Il a dit : “Vous êtes prêt ?”. J’ai dit : “Oui, je suis prêt”. Puis, il a enchaîné : “Je vais juste vous lire la déclaration des droits.” “C’est quoi ?” “C’est un truc médical au Royaume-Uni.” “D’accord.” “Vous ne vous réveillerez peut-être pas.” “Quoi ?” “Vous ne vous réveillerez peut-être pas.” “Ok.” “Vous pouvez devenir incontinent.” “Je suis un vieux monsieur, je le suis presque déjà.”, etc… Il m’a dit toutes ces choses… Et je me suis dit : “Oh, mon Dieu. Je suis allongé ici, j’ai super mal, et il me lance tous ces trucs. J’ai fini par dire : “Faisons le, Spencer. Allons-y. Allons-y”. Puis, trois ou quatre heures plus tard, je me suis réveillé et la douleur avait complètement disparu. C’était incroyable. Mais à cause de ça, mon dos est beaucoup plus faible qu’à l’époque, bien qu’il soit en meilleure forme qu’il ne l’a été. Donc, à cause de ça, malheureusement, je ne roule plus.

Rob Halford fait actuellement la promotion de son autobiographie, Confess, qui est arrivée fin septembre via Hachette Books. Le livre a été décrit par le Telegraph comme “l’un des mémoires les plus candides et surprenants de l’année”.

Interview de Rob Halford avec LiveSigning.com :

Restez connectés à MetalZone sur Facebook