Dez Fafara de DevilDriver raconte l'histoire émouvante de l'enfer qu'il a vécu en 2020

à 15 h 54 min
Lecture 5 min.
Dez Fafara de DevilDriver déclare que "rien n'a changé" dans sa vie pendant le confinement

L’année 2020 a été difficile pour tout le monde, mais Dez Fafara a eu plus de raisons que la plupart des gens de se morfondre. Découvrez son histoire ci-dessous.

L’enfer que Dez Fafara a vécu en 2020

Lorsqu’un des membres du staff de Louder lui a demandé s’il avait vécu une année 2020 difficile, et si cela avait affecté le nouvel album de DevilDriver, Dealing With Demons I, publié au début du mois, il a répondu :

Je fais partie des personnes qui voient le verre à moitié plein. Quelles que soient les difficultés qui m’ont été imposées au fil des ans, je les ai toujours abordées en me disant : “D’accord, où sont les points positifs et comment faire évoluer les choses ?”. Cependant, cette dernière année a été vraiment difficile.

Dez a perdu sa maison dans les feux de forêt qui ont frappé la Californie.

Lorsque vous fuyez les feux de forêt et que vous voyez votre maison et tout ce pour quoi vous avez travaillé disparaître, c’est difficile. Dieu merci, mon fils a déménagé il y a quelque temps et nous avions un endroit où aller. J’étais allongé par terre dans la maison de mon fils, je regardais la télévision et je voyais la montagne à six kilomètres de notre maison s’effondrer, engloutie dans des flammes géantes, et je me détachais de tout. J’ai ma famille, ma femme, mes chats et mes chiens, tout le reste n’a pas d’importance.

Il a poursuivi :

À partir de là, je me suis dit que j’allais être heureux. Puis, un beau matin, ma femme répond au téléphone et se met à pleurer. C’est là que nous avons appris qu’elle avait un cancer. J’ai annulé tous mes plans pour être à ses côtés. J’ai dit : “Nous avons résolu le problème de la maison, maintenant nous allons te sauver”. Et nous l’avons fait. Elle a subi de nombreuses opérations, et elle est en parfaite santé maintenant. Ça me touche rien que d’en parler. C’est très difficile, mais je veux vous dire toute la vérité.

Il a ajouté :

C’est là que je me suis dit : “Qu’est-ce que j’ai poursuivi toute ma vie ?”. Je me suis réveillé dans des bus et des hôtels partout dans le monde, en Suède, en Allemagne, au Japon, en Australie, sans elle, et pourquoi j’ai fait ça, putain ? Oui, pour élever une famille, pour acheter une maison, pour envoyer mes enfants à l’école, etc. Je sais pourquoi j’ai fait tout ça, mais quel est l’intérêt si je suis loin d’elle et que je ne peux pas voir la personne dont je suis si amoureux, dont je suis si proche, et qui est ma meilleure amie ? Mais qu’est-ce que je fais, putain ? Alors, maintenant je ne vais nulle part sans elle.

À lire aussi : Angus Young de AC/DC se remémore le moment marquant où il a entendu Jimi Hendrix pour la première fois

Une nouvelle perspective

Ensuite, il a parlé de sa nouvelle perspective sur la vie :

On peut rire maintenant parce qu’on a survécu à un incendie et au cancer… On a eu beaucoup de chance. On comptait prendre un bus de tournée et faire le tour du monde ensemble. Je voulais lui faire faire le tour de toutes les capitales et des super endroits que j’ai vus ces vingt dernières années… Puis, la pandémie a frappé ; il y a eu des putains d’émeutes raciales, des troubles civils, des gens qui ont acheté des tas d’armes ! Putain, c’est quoi ce bordel ? Alors, qu’est-ce qui est important dans la vie ? Je vais vous le dire : vos parents, votre famille, vos animaux, votre petite amie, vos amis les plus proches. Rien d’autre n’a d’importance. Et ça m’a fait prendre conscience, j’ai une vision entièrement nouvelle de la vie, pourquoi j’ai couru si dur, qu’est-ce que j’ai essayé d’accomplir ? J’ai raté la remise des diplômes d’un de mes enfants et cela va me hanter pour le reste de ma vie, tout ça parce que j’étais en train de faire un concert dans un club de merde dans l’Idaho. Avec du recul, je me dis que je ne ferai plus jamais ça. Je dis aux jeunes musiciens : faites le point et ne courez pas si fort.

Il a conclu en ajoutant :

Si on ajoute le stress de sortir un nouveau disque, un disque très différent, dans le tas, oui, 2020 a été vraiment dur. Mais, honnêtement, si le disque est raté, je m’en fiche. Si c’est juste le DevilDriver normal que les gens veulent, alors, merde, j’en ai marre ! Nous avons fait de notre mieux. Et je peux déjà vous dire que le prochain album sera encore plus intense, alors préparez-vous.

DevilDriver – Wishing :

Source : loudersound.com
Restez connectés à MetalZone sur Facebook
Articles les plus récents
L'actu Heavy Metal
Plus d'actus sur DevilDriver
Articles les plus vus