🤘 Nouveau : Vous pouvez désormais commenter l'actu et écrire vos propres reviews sur Metalzone ! 🤘

Chester Bennington (Linkin Park) se sentait "au sommet du monde" dans les jours qui ont précédé sa mort, insiste un de ses anciens camarades de groupe

à 17 h 31 min
Lecture 3 min.
Chester Bennington (Linkin Park) se sentait "au sommet du monde" dans les jours qui ont précédé sa mort, insiste un de ses anciens camarades de groupe
© Rachel Murray/Getty Images for IWC

Un ancien camarade de groupe de Chester Bennington (l’ancien leader de Linkin Park), dit que le chanteur se sentait “au sommet du monde” dans les jours qui ont précédé sa mort tragique.

Chester Bennington a été retrouvé mort à son domicile en Californie le 20 juillet 2017. Le chanteur de 41 ans s’est suicidé.

Interrogé par Anne Erickson de Audio Ink Radio, Sean Dowdell, le batteur de Grey Daze (le groupe de Chester avant Linkin Park), a révélé qu’il avait parlé au chanteur deux nuits avant sa mort, et qu’il n’avait vu aucune indication que son ami de longue date était anxieux ou perturbé. Il a déclaré qu’il “était au sommet du monde”.

Tout au long de sa carrière, Chester Bennington n’a pas caché ses luttes de longue date contre la dépression, la toxicomanie et les pensées suicidaires. Mais M. Dowdell dit qu’il n’avait “aucun signe” que quelque chose n’allait pas quand il a parlé avec son ami à la mi-juillet.

Au fil des ans, il a lutté dans plusieurs domaines différents. Mais dans les semaines et les mois qui ont précédé son [suicide], je n’ai rien ressenti. Je lui ai parlé deux nuits avant sa mort. Il était au sommet du monde. Il était enthousiaste à l’idée de commencer les répétitions. Il était excité par beaucoup de choses. Nous travaillions ensemble sur un nouveau site d’affaires. Je n’ai rien vu venir.

Il a poursuivi :

Huit ou neuf mois plus tôt, ma femme avait senti quelque chose en lui et avait dit : “Chester n’est pas bien. Quelque chose ne va pas”. Et j’ai dit : “Non, non, non. Il essaie juste de changer de look ou autre chose”. Et elle a dit : “Non. Je peux voir quelque chose dans ses yeux”. Elle m’a littéralement dit ça… Et j’ai laissé tomber, genre : “Non. Je ne pense pas”. Et puis, bien sûr, ce qui s’est passé, s’est passé. Il est facile de regarder en arrière et de se dire : “Oh, oui. Elle l’a vu”. Mais on ne sait jamais vraiment ce qui se passe dans l’esprit de quelqu’un.

Il a ajouté :

Si Chester avait pensé de manière rationnelle, je ne pense pas qu’il aurait fait ce qu’il a fait. Je pense que c’est un des effets de la dépression – elle enlève le processus de pensée rationnelle à partir du moment où vous faites ce choix [de vous ôter la vie]. Parfois, il y a quelqu’un pour vous aider à vous en sortir ou pour vous guider d’une manière ou d’une autre, mais de la manière dont cela s’est passé [pour Chester], ce n’était pas le cas. Il n’y avait personne. Quand cela l’a frappé, il n’avait personne d’autre sur qui s’appuyer à ce moment-là, et c’est la chose la plus malheureuse, je pense.

L’album de Grey Daze, Amends, avec les dernières prises de chant de Chester Bennington, est sorti en juin de l’année dernière, à titre posthume.

Interview de Sean Dowdell pour Audio Ink Radio :

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : loudersound.com