Le chanteur de Skillet dit que ses commentaires sur Cardi B et Hitler ont été "déformés"

à 13 h 37 min
Lecture 5 min.
Le chanteur de Skillet dit que ses commentaires sur Cardi B et Hitler ont été "déformés"
© YouTube
-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O

John Cooper, le frontman et bassiste du groupe de Rock chrétien Skillet, nommé aux Grammy Awards, affirme que ses commentaires sur la performance de Cardi B et Megan Thee Stallion avec leur chanson WAP lors des Grammy Awards de dimanche ont été “mal interprétés”.

Mercredi, John Cooper a sorti un épisode de son podcast Cooper Stuff dans lequel il a soutenu qu’être “forcé d’applaudir” et de “célébrer” la “dégradation sexuelle” de la performance de Cardi et Megan était un bon exemple de la façon dont l’humanité a toujours été habile à confondre le bien et le mal. Pour étayer son propos, M. Cooper a déclaré que des dictateurs comme Adolf Hitler ont également prétendu être des “libérateurs” tout en accomplissant des actes diaboliques.

Tout récemment, M. Cooper a publié un autre message vidéo dans lequel il clarifie ses commentaires originaux et insiste sur le fait qu’il n’a jamais comparé Cardi B à Hitler ou à une quelconque dictature. John a déclaré :

Hier, dans mon podcast, j’ai réagi à la performance de Cardi B aux Grammys. Et il a été porté à mon attention que certains de mes mots ont été déformés et sortis de leur contexte. Donc, s’il vous plaît, permettez-moi de dire ceci : Je n’ai pas comparé Cardi B à Hitler, et je n’ai pas comparé sa performance à Hitler ou à tout autre dictateur, et je n’ai certainement pas comparé les Grammys ou l’industrie musicale ou tout autre artiste à un quelconque dictateur.

Il a poursuivi :

Deuxièmement, je tiens à dire ceci : Je n’ai pas confondu les conséquences ou la gravité de la performance de Cardi B aux Grammys. Je n’ai jamais fait l’amalgame avec les horreurs du génocide que nous avons vu en 1940 ou avec toute autre violence, tout autre meurtre, toute la mort et la destruction de tout dictateur que nous avons eu dans l’histoire. Honnêtement, je ne comprends pas comment cela pourrait être pris de cette façon, mais juste pour être clair et dissiper toute confusion, je disais que nous vivons à une époque où, en matière de moralité, nous redéfinissons ce qui est bien et ce qui est mal.

Il a ajouté :

Nous avons parfois du mal à imaginer que quelqu’un puisse faire quelque chose de mal et le redéfinir en le qualifiant de bien. C’est pourquoi je soulignais qu’il y a eu de très nombreux exemples de dictateurs ou d’événements horribles au cours des 100 dernières années où des gens ont fait des choses vraiment, vraiment mauvaises, mais ils croyaient ou prétendaient qu’ils le faisaient pour de bonnes raisons, pour des raisons morales, pour des raisons libératrices. À titre d’exemple, je disais que si vous retourniez en arrière et lisiez certains des discours d’Hitler, vous verriez qu’il prétendait croire qu’il libérait les gens et faisait quelque chose de vertueux. Je ne comparais en aucun cas Cardi B à Hitler ou à un quelconque dictateur, et je ne faisais certainement pas l’amalgame entre toutes les mauvaises choses qui se sont produites et les conséquences de la performance de Cardi B. Je parlais de manière philosophique pour exprimer mon point de vue, et j’ai ensuite utilisé un exemple sans équivoque du passé où quelqu’un a fait commerce du mal mais l’a appelé bien.

Il a conclu en disant :

J’aimerais donc terminer ce petit exposé de cinq minutes par la même conclusion que celle que j’ai utilisée dans le podcast d’hier. Cette performance aux Grammys est un tout petit miscrocosme – cela peut sembler banal ; cela peut sembler un peu mesquin – c’est juste un microcosme pour montrer quelque chose qui est beaucoup plus grand. Je n’essaie pas d’en faire une crise. Je dis en fait que nous sommes en crise, mais pas à cause des Grammys, ni à cause de Cardi B, ni à cause d’une performance musicale ou de tout autre musicien, artiste ou groupe. Ce n’est pas pour cela que nous sommes en crise. Et quelle est cette crise ? La crise est la suivante : nous sommes en train de redéfinir ce qui est moral et ce qui est immoral, ce qui est vertueux et ce qui ne l’est pas, et cela va avoir des conséquences dévastatrices pour l’Amérique.

John Cooper a récemment publié son premier livre, intitulé Awake & Alive To Truth (Finding Truth In The Chaos Of A Relativistic World). Il “s’attaque aux philosophies régnantes de notre époque que sont le post-modernisme, le relativisme et la vision populaire de la bonté de l’homme – et combat ces points de vue en s’appuyant sur la vérité absolue de la Parole de Dieu”, peut-on lire dans la description du livre.

Au fil des ans, dans diverses interviews, M. Cooper a déclaré qu’il avait “toujours eu foi en Dieu” et que sa mère était une “fanatique de Jésus”. Il a également affirmé qu’il était prêt à mettre sa carrière en péril pour prendre position pour le Christ.

Vidéo #1 de John Cooper :

À lire aussi : Infected Rain sort un single de son nouvel album live, The Devil's Dozen

Vidéo #2 de John Cooper :

Solar Guitars: Guitares 100% Metal! Solar Guitars: Guitares 100% Metal!
Tags : Rock Skillet
Source : blabbermouth.net
Articles les plus récents
-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Tekkno

Electric Callboy
Tekkno

Par Slipknot28, le 22/01/2023
Empty Space (EP)

Savior
Empty Space (EP)

Par Slipknot28, le 22/01/2023
Dreams From The Darkest Side

Statement
Dreams From The Darkest Side

Par Kingeddie, le 18/01/2023
Plus d'actus sur Skillet
L'actu Rock