Les reviews utilisateurs sont de retour !

System Of A Down : Comment Shavo Odadjian s'est impliqué dans l'industrie du cannabis !

à 16 h 52 min
Lecture 5 min.
System Of A Down : Comment Shavo Odadjian s'est impliqué dans l'industrie du cannabis !
© Greg Watermann

Dans un récent épisode du podcast RRBG, le bassiste de System Of A Down, Shavo Odadjian, a parlé de son rôle de défenseur du cannabis et de fondateur de la marque 22Red, qui se concentre sur le cannabis, la mode, la musique et le bien-être. Il a expliqué comment il s’est impliqué dans l’industrie du cannabis.

Shavo Odadjian a déclaré :

Je fume depuis que j’ai 20 ou 21 ans. Je suis devenu un connaisseur lors de notre première tournée, lorsque j’ai rencontré Arjan Roskam, le propriétaire de Green House Seed Company à Amsterdam, qui a inventé la White Widow, la Super Silver et la Super Lemon Haze et tous ces trucs. Je l’ai rencontré par hasard et nous avons sympathisé. Et j’ai essayé toutes ces variétés.

Il a ajouté :

A L.A., on pouvait essayer des variétés, on pouvait fumer ce qui était disponible. Il y avait même un menu. Alors j’ai dit : “Donne-moi un peu de tout”. Et j’ai tout emmené dans ma chambre et j’ai tout fumé. Pour faire court, il m’a invité à la dégustation de la récolte de cette saison-là, et c’était une table avec des bols d’herbe. Je pense que vous pouvez trouver ça sur YouTube. Si vous tapez “System getting high” ou quelque chose comme ça. À l’image, vous ne pouvez voir qu’une petite quantité car c’était justement filmé. Cette rencontre a fait de moi un connaisseur.

Il a continué :

Je ne veux pas me défoncer, je veux juste goûter, regarder et sentir. Tout cela est devenu une partie de moi. Ainsi, au fil des années, j’ai continué à fumer – pas seulement pour me défoncer. Certaines personnes fument juste pour se défoncer et s’asseoir sur le canapé. Ce n’est pas mon cas. Je fais des choses. Je suis très fonceur et plein d’énergie, alors je fume et je suis créatif. Tout le monde voulait que je développe ma propre variété quand c’est devenu médicalement légal à L.A. – Tout le monde voulait que j’aie une variété mais je ne voulais tout simplement pas m’impliquer : ce n’était pas mon truc. J’aurais dû – ça aurait été fou – mais je ne l’ai pas fait. J’ai attendu. Finalement, on m’a présenté l’un de mes partenaires, qui est en fait l’un des producteurs fondateurs de 2006 ou 2007 – ou peut-être 2010. En 2009 ou 2010, il était l’un des premiers à cultiver de l’OG à l’époque, avec, bien sûr, les légendes du milieu, comme Kenji ou Wonderbrett. Il faisait partie de cette équipe.

Il a poursuivi :

Quand j’ai commencé à produire, j’ai pensé : “Je peux proposer ça”. J’ai pensé : “C’est vraiment cool”. Nous avions déjà une marque de “lifestyle”. Nous n’avions pas encore le nom 22. Nous nous sommes dit : “Faisons en sorte que ce soit complet [notre offre]”. Nous étions en 2017 et l’herbe allait être légalisée pour un usage récréatif, ce qui était le bon moment pour moi de me lancer et de ne pas me soucier de quoi que ce soit. Je me suis dit que je pouvais le faire et en parler sans craindre d’être ostracisé. Alors où est le problème ? Je n’ai jamais été du genre à m’inquiéter d’être ostracisé. J’ai rencontré les bonnes personnes au bon moment et j’ai été prévoyant. J’ai dû me débarrasser de beaucoup de choses dans lesquelles j’étais impliqué depuis un certain temps. J’étais donc une nouvelle personne. J’ai mes enfants, j’ai ma femme. Tout le monde est installé. Allons-y. Une nouvelle aventure à l’horizon, purement et simplement. Nous avons commencé. Nous avons commencé en Californie, juste trois gars. Pas d’investissement – nous avons juste investi un peu de notre argent, en faisant ce que nous pouvions. Maintenant, nous sommes présents dans trois États. Nous avons une société et même un PDG et un directeur des opérations. Ça marche, mon frère !

Il a ajouté :

Nous espérons nous étendre à trois autres États en 2021, 2022 – trois à cinq autres États que nous étudions actuellement et voir où cela nous mène. Nous proposons même des vêtements de haute qualité que j’ai aidé à concevoir. Parce que si cela devait être une belle marque ; je ne voulais pas que ce soit comme le merchandising des autres groupes où il suffit de prendre n’importe quelle chemise, n’importe quelle taille, de mettre son nom dessus et de la vendre. Je regarde tous les t-shirts. Un marquage très minimaliste. Les 22 t-shirts sont vierges avec des 2 au dos ou quelque chose sur la manche. J’ai ajouté une inscription à l’intérieur. C’est pour les drogués, donc quand tu regardes à l’intérieur, tu te dis : “Oh, merde. Ça me dit quelque chose.”

Il a conclu :

La qualité [du cannabis] doit être la meilleure possible. Je fais moi-même le contrôle de la qualité. J’envoie mes cultivateurs dans d’autres États pour m’assurer qu’ils cultivent comme nous le faisons ici en Californie. Nous essayons de faire les choses correctement, de rester cohérents. Personne ne s’est jamais plaint de la qualité de notre cannabis ou de nos vêtements – jamais. Donc c’est bien.

22Red s’est développé en Californie, mais est maintenant également vendu au Nevada et en Arizona. Selon son site web, la mission de 22Red est de “créer un style de vie amplifié à base de cannabis qui célèbre les créatifs du monde” à travers le cannabis, la musique, l’art et la mode.

Interview de Shavo Odadjian pour RRBG Podcast :

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : blabbermouth.net
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Les maîtres du Death Metal Mélodique, Be'Lakor, sont de retour avec Hidden Window

Be'Lakor
Coherence

Par Adrien, le 13/11/2021
Baptize

Atreyu
Baptize

Par Tetralens, le 02/07/2021
Light The Torch annonce son nouvel album, You Will Be The Death Of Me (détails & single)

Light The Torch
You Will Be The Death Of Me

Par Tetralens, le 29/06/2021
Plus d'actus sur System Of A Down
L'actu Metal Alternatif