Les reviews utilisateurs sont de retour !

KK's Priest publie un nouveau titre, Sermons Of The Sinner

à 15 h 38 min
Lecture 2 min.
KK's Priest dévoile les détails de l'album Sermons Of The Sinner & la vidéo du single Hellfire Thunderbolt

KK’s Priest, le groupe composé en partie des ex-Judas Priest, le guitariste K.K. Downing et le chanteur Tim “Ripper” Owens, a publié la chanson titre de son premier album à venir, Sermons Of The Sinner.

Ce titre foudroyant de six minutes porte toutes les marques qui ont fait de K.K. Downing et de Tim Owens des légendes du Metal : une batterie furieuse, des solos de guitare à la vitesse de l’éclair et des cris perçants !

K.K. Downing a déclaré :

À travers la chanson et le clip vidéo, nous exprimons non seulement notre humble gratitude envers les fidèles fans de Rock classique et de Metal, mais nous lançons également un subtil avertissement sur l’avenir du genre.

Il a ajouté :

Nous espérons que la chanson et l’album, Sermons Of The Sinner, inspireront les musiciens, jeunes et moins jeunes, à prendre leurs instruments et à faire vivre le Rock comme tant d’entre nous l’ont fait. Le Rock fait partie de nos vies !

KK’s Priest est composé des ex-Judas Priest, K.K. Downing (guitare) et Tim “Ripper” Owens (chant), ainsi que du guitariste A.J. Mills (Hostile), du bassiste Tony Newton (Voodoo Six) et du batteur Sean Elg (Deathriders, Cage). Le groupe sortira son premier album, Sermons Of The Sinner, le 20 août via Explorer1 Music Group/EX1 Records.

Le mois dernier, KK’s Priest a dévoilé les détails de l’album Sermons Of The Sinner ainsi que le clip vidéo du single Hellfire Thunderbolt.

KK’s Priest – Sermons Of The Sinner :

6 Commentaires

  1. @charlie
    La solution la plus simple eût été qu’il ne fasse pas mention de ses initiales dans le nom du groupe, qu’ils s’appellent, je sais pas, The Sinners ou un truc dans le genre..(pour rester dans le trip clergé métallique). Au delà du nom ( qui nous aura bien fait rire quand même !) c’est bien le niveau de création médiocre qui pose problème : si on ne me dit pas que c’est KK derrière le manche, je suis incapable de le distinguer d’un groupe lambda, et les morceaux transparents ne restent pas en mémoire… je cherche encore la petite étincelle qui met le feu, en vain… mais mon avis, encore une fois, est totalement subjectif et honnêtement j’aurais tellement préféré être emballé…

    1. @king
      Pas mal The Sinners (mais suédois…)
      Bon attendons l’album dans sa globalité pour juger. Il faut souhaiter des compositions aérées, avec des ambiances sombres, genre “Between the hammer and the anvil”.
      En attendant pour le « caca », il y a déjà matière à débat avec la dernière fournée de MetalliCA

  2. @charlie
    Sans parler du côté kitch, improbable clin d’œil au cinéma de la Hammer, je trouve simplement que KK ne se révèle pas en bon”songwriter”: si ses qualités de gratteux ne sont pas en cause,son écriture n’est pas au”niveau”, c’est désespérément banal, ça ressemble à mille morceaux déjà entendus et au final ça ne laisse aucune empreinte ! Bien sûr c’est tout à fait subjectif, c’est du”ressenti”… rattrapage du rattrapage de l’oral du bac” Est ce bien raisonnable d’appeler son groupe KK, sachant qu’au pire ça donne caca en french et au mieux Kéké en anglais ?”

    1. @king
      Ah mais là c’est carrément un sujet de marketing niveau BTS que tu nous proposes là… Allez, je tente d’y répondre avec une interprétation personnelle (farfelue cela va de soi). S’il avait choisi « Kenneth » on l’aurait confondu avec Branagh, ce qui aurait fait trop shakespearien (et pas assez Hammer ?) par rapport à l’artwork prévu. Sans la mention claire et précise de « Priest », le simple patronyme contracté au maximum de « KK » serait passé malheureusement inaperçu dans toute la production musicale actuelle (exemple Blaze, ce bon vieux Blaze à qui on doit “The clansman” : glissé quelque part dans les bacs, qui s’en soucie au milieu des Miley Cyrus, Foo Fighters, Indochine et autres figures de proue ?). « KK Project » alors ? Ça aurait fait trop progressif. Considérant que ce cher Kenneth Downing (qu’on n’espérait plus revoir puisqu’on l’imaginait tous, au départ, en retraite ou malade) voulait refaire du metal, et avait rallié dans l’aventure Les binks (le mec de “Killing machine” et de “Stained class”, rien que ça !), plus, assez logiquement Tim Owens, la mention « Priest » n’était plus galvaudée… Bon, il aurait pu tout aussi bien tenter « Downing-TON » tu me diras. Sauf que non, Donington, c’était déjà pris depuis longtemps (Iron Maiden, The Almighty et AC/DC peuvent le confirmer !). Et puis quitte à entretenir la confusion entre deux produits d’appel, autant choisir de mentionner « Priest » dans le nouveau patronyme, pour la bonne et simple raison que PERSONNE ne peut confondre Judas Priest et KK’s Priest (à part un journaliste débile de M6 peut-être ?).
      En résumé : KK, tout le monde l’appelait ainsi, depuis des décennies, pourquoi changer ? Il a voulu capitaliser sur sa notoriété (passée). Phonétiquement, KK, ça fait partie de notre paysage sonore, comme Satch (pour le surfer d’argent et l’extremiste) ou Pete (pour le style et le negatif), Axl (pour les roses et les retards sur scène) ou Max (pour les ferrailleurs ou les adeptes du soufflet), liste non exhaustive…
      Mais je te l’accorde, KK’s Priest, ça m’a bien fait rire aussi quand j’ai appris le nom de la formation (pour tout dire, j’ai commandé le vinyle après écoute du premier single, mais pour la casquette, je me suis dit : ce n’est pas sérieux?).
      À bien y réfléchir, cela semble pourtant limpide : j’y vois tout simplement un KKprice.
      Libre à toi d’y voir un caca, mais même là, d’autre l’ont fait sans avoir à en rougir du résultat : “Caca de kick” (Infectious Grooves), “Cuckoo for caca” (Faith No More).
      Si tu y vois un kéké, je te rassure, les kékés, en voiture, ça écoute de la musique de merde, pas du heavy metal.

  3. J’ai mal à mon Judas:
    -d’abord l’aspect visuel:
    ça sent le kitch à plein tube: les effets et maquillages low-cost, la mise en scène , le montage de débutant, est-ce une volonté délibérée de faire dans le second degré ou bien ils ont chopé le premier smartphone sous la main pour filmer la saynète avec Nicole et Simone qui traînaient dans le coin?
    – sur l’aspect purement musical, malgré les efforts déployés dans une structure avec un gros break allongé de deux solos supplémentaires, notre crieur Owens vient nous casser la baraque ( et les oreilles accessoirement !) pour nous ramener à la triste réalité !
    N’est pas Halford qui veut, les fréquences de sur-aigu tout le long c’est fatiguant..quand au riffing, comme pour le morceau précédent,il est assez quelconque 😩 appuyé par une batterie sans âme ! Bref, je ne donne toujours pas la moyenne…
    En ce jour de philo du bac, sujet à traiter : « peut-on faire du Judas Priest quand il ne reste que le Priest ? » Vous avez 4 heures…

    1. Deux Priest (mais pas pour le prix d’un), moi ça m’épate.
      Je préfère savoir KK Downing en piste et frondeur plutôt que retraité boudeur.
      Je vois ce qui t’a déplu dans l’ensemble pour cette chanson et tes arguments sont intéressants. Les parties de batterie auraient certainement été plus étonnantes avec ce bon vieux Les Binks… Tim Owens en fait toujours des tonnes et certains partis pris esthétiques dans la vidéo sont plutôt involontairement comiques : un batteur torse nu ; une tête de KK en image de synthèse très très moche à la fin…
      Le côté kitsch dont tu parles est plutôt un hommage appuyé au cinéma d’épouvante d’autrefois (bien sûr, sans ce cher Christopher Lee, décédé). KK Downing est revenu avec son projet, il a choisi au chant l’exilé Tim Owens (grâce à qui Judas Priest n’était pas resté à rouiller pendant l’absence déprimante du metal god), je trouve ça bien sûr gonflé mais finalement plaisant. Pourquoi ? Parce que Tim Owens revient en première division, il mérite une seconde chance (et cette fois il n’occupe pas la place de Rob). Donc après l’écoute des deux singles, je suis assez confiant et j’attends l’album. Ce ne sera pas du Judas mais il en restera quelque chose de différent, ça me plaît.
      Afin de sortir du débat à oeillères, je propose un autre sujet de philo pour le rattrapage du bac : « Empathie et réputation : pourquoi Jon Snow et pas John Carter ? »

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : ultimateclassicrock.com
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Les maîtres du Death Metal Mélodique, Be'Lakor, sont de retour avec Hidden Window

Be'Lakor
Coherence

Par Adrien, le 13/11/2021
Baptize

Atreyu
Baptize

Par Tetralens, le 02/07/2021
Light The Torch annonce son nouvel album, You Will Be The Death Of Me (détails & single)

Light The Torch
You Will Be The Death Of Me

Par Tetralens, le 29/06/2021
Plus d'actus sur KK's Priest
L'actu Heavy Metal