Rob Halford de Judas Priest : "Je traverse encore des moments de dépression"

à 10 h 03 min
Lecture 3 min.
Rob Halford de Judas Priest fait l'éloge de Lemmy : "J'ai toujours été un peu en admiration devant lui"
© J.A. Dunbar / Shutterstock.com

Dans une récente interview accordée à Mariskal Rock, le chanteur de Judas Priest, Rob Halford, a parlé de sa lutte contre la dépression et la toxicomanie, et de la façon dont sa propre tentative de suicide en 1986 l’a conduit au programme de désintoxication qui lui a sauvé la vie.

Il a déclaré (tel que transcrit et traduit par MetalZone.fr) : “C’est un état d’esprit vraiment négatif. C’est comme un cercle vicieux de négativité. Vous avez l’impression qu’il n’y a pas d’issue. C’est comme un trou noir…”

“Même si vous pensez à la situation dans laquelle vous vous trouvez – vous êtes dans un groupe qui a du succès, vous êtes financièrement stable, vos amis et votre famille vont bien, tout est génial, mais vous êtes quand même dans cet état d’esprit vraiment sombre.”

Il a poursuivi : “Pour moi, bien sûr, la source de tout cela vient de mon identité sexuelle. Pendant longtemps, cela a joué un rôle dans mes addictions, mais je ne pense pas que ce soit toute l’histoire.”

“Je pense simplement que j’étais confus à propos de beaucoup de choses – pas des choses existentielles, mais beaucoup de petites choses qui s’empilaient et jouaient avec mon esprit… Et vous ne pouvez pas vous en sortir – vous ne parvenez pas à revenir à une pensée rationnelle, logique.”

Il a ajouté : “On ne peut jamais vraiment se débarrasser [de la dépression] à 100%. Je traverse encore des moments de dépression – pas aussi graves qu’avant, mais toujours un peu.”

“Je sais que c’est un déséquilibre chimique. Cela arrive, c’est tout. Et je sais que ça ne durera pas. C’est ce qui est bien. Je me dis : ‘Ok, je me sens mal. Je ne sais pas ce qui se passe, mais ça va passer’. Et ça passe.”

“Encore une fois, il s’agit de comprendre pourquoi on se sent comme ça. Il y a une partie que vous induisez dans votre corps [avec vos pensées] ; et une partie qui relève simplement du fonctionnement chimique de votre cerveau. “

“Et en plus, il y a des exutoires, il y a des gens merveilleux qui sont prêts à être là avec vous et à vous aider à traverser ça.”

Halford a publié son autobiographie, Confess, en septembre 2020 via Hachette Books. Co-écrit avec Ian Gittins, le livre offre aux lecteurs un regard franc et honnête sur les luttes de Rob contre la dépendance et sa sexualité, tout en explorant sa musique et ses nombreux frôlements avec la controverse.

Du reste, les légendes britanniques du Metal sont revenues sur leur récente décision de jouer à quatre lors de leur prochaine tournée.

Interview de Rob Halford pour Mariskal Rock :