Le frontman de Cannibal Corpse dit que Chuck Schuldiner lui a donné envie de devenir un chanteur de Death Metal

à 11 h 45 min
Lecture 2 min.
Le chanteur de Cannibal Corpse, George "Corpsegrinder" Fisher, annonce son premier album solo
© Corpsegrinder (Presse)

Dans une nouvelle interview accordée à Revolver, George “Corpsegrinder” Fisher, le frontman de Cannibal Corpse, partage son parcours personnel de fan, de sa découverte de Black Sabbath à un moment sismique lorsqu’il a vu Chuck Schuldiner de Death en concert.

Parlant de la façon dont Schuldiner l’a inspiré à faire du Death Metal, Fisher a déclaré (tel que transcrit et traduit par MetalZone.fr) : “J’ai vu Death jouer à Baltimore, dans le Maryland, d’où je suis originaire, en 1987 ou 88.”

“C’était peut-être même un peu plus tard, mais je ne suis pas sûr. Je sais que Leprosy n’était pas encore sorti. Nous avions Scream Bloody Gore, et Scream Bloody Gore – qui était génial – mais je n’avais pas vraiment compris la puissance de la voix de Chuck Schuldiner avant ce show.”

“Il y avait, genre, 25 personnes ; il n’y avait presque personne. Et ils étaient censés jouer avec un groupe appelé Dead Brain Cells – D.B.C. du Canada – et D.B.C. n’a pas pu jouer, donc Death a eu un set plus long.”

“Je me tenais littéralement juste en face de Chuck Schuldiner ; il était juste là devant moi en train de chanter et de jouer. Et quand ils ont joué Infernal Death – ‘Die ! Die!’ – quand il a fait la aiguë, ça a changé ma vie ; ça a changé ma perception du monde comme Black Sabbath l’a fait.”

“Je me suis dit : ‘Je veux chanter comme ça. C’est ce que je veux faire’. Avant ça, j’écoutais beaucoup de groupes. Je chantais des trucs dans ma chambre, en essayant de sonner comme Jeff Becerra [Possessed] et Tom Araya [Slayer]. Mais quand j’ai vu Chuck Schuldiner, tout d’un coup, […] j’ai su que je n’allais pas chanter du Thrash Metal mais du Death Metal.”

L’album solo éponyme de Corpsegrinder est attendu le 25 février. L’opus de 10 chansons a été coproduit par Nick Bellmore (Dee Snider, Kingdom Of Sorrow) et Jamey Jasta (Hatebreed) et sera disponible via le nouveau label de Jasta, Perseverance Music Group.

Interview de Corpsegrinder pour Revolver :

À lire aussi : The Reason de Hoobastank atteint 1 milliard de streams sur Spotify

Corpsegrinder – Acid Vat :

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Cannibal Corpse
L'actu Death Metal