Alice Cooper sur l'état actuel de la musique rock : "Nous sommes revenus au point d'être à nouveau des rebelles"

à 16 h 48 min
Lecture 3 min.
Alice Cooper dit qu'il a mis de l'argent de côté pour toute son équipe : "Je pense que tous les groupes responsables ont fait ça"
© Ines Pietz / Shutterstock.com

Alice Cooper affirme que le fait que le Rock ne soit plus le genre le plus populaire peut être une bonne chose, et tente d’offrir un point de vue plus nuancé vis-à-vis des fréquentes affirmations de Gene Simmons de Kiss selon lesquelles “le rock est mort”.

Cooper a plus de 70 ans à ce jour, soit à peu près le même âge que Simmons. Ils ont tous deux partagé une longue et fructueuse carrière dans le monde du Rock and Roll, traversé les hauts et les bas, les changements de l’industrie, etc. et pourtant ils ne partagent pas le même point de vue.

Lors d’une récente interview avec LA Weekly, Cooper a déclaré : “Gene Simmons a dit que le rock était mort, mais je pense qu’il parlait en termes financiers. Je pense qu’il y a des jeunes dans des garages en ce moment qui apprennent Guns N’ Roses, Aerosmith, Alice, Ozzy… Des jeunes de 16 ans qui font du rock, tout simplement. C’est sain. C’est vraiment sain. Je crois que le rock ne mourra jamais.”

“Quand on parle de Hard Rock, comme les Rolling Stones, les Who et tout ça, c’est la seule musique qui a duré. Le grunge a été là pendant un moment. Le punk a été là pendant un moment. L’emo aussi… mais les groupes de hard rock ont survécu. Donc si vous êtes dans un groupe de hard rock, vous pouvez continuer aussi longtemps que vous le voulez.”

Il y a en effet beaucoup de nouveaux groupes, mais seuls quelques-uns obtiennent le succès ou les ressources nécessaires pour durer, car le rock n’est certainement plus le chouchou du grand public qu’il était autrefois. Toutefois, Cooper pense que cet état de fait pourrait être bénéfique pour la santé globale du genre : “Il y a certains groupes [qui sont encore énormes et commercialement viables] – les Foo Fighters, Green Day, des trucs comme ça.”

“Mais vous savez, il fut un temps, quand j’ai commencé à faire des concerts, où les groupes de rock étaient des marginaux. On était à part, on n’était pas invités à la fête, pour ainsi dire. C’était plus la musique pop, la dance music et le disco [qui étaient à la mode]. Je pense qu’on est de retour dans cette situation. Je trouve ça plutôt sain que les groupes de rock ne soient pas numéro un, deux ou trois [en termes de popularité dans les charts]. Nous sommes revenus au point d’être à nouveau des rebelles.”

Récemment, Cooper a pris part à un nouveau concours de musique appelé No Cover en tant que juge, aux côtés de Lzzy Hale de Halestorm, Tosin Abasi d’Animals As Leaders, Bishop Briggs et Gavin Rossdale de Bush, et a eu l’occasion de voir de ses propres yeux et d’entendre de ses propres oreilles que le rock est toujours florissant à sa façon ; puisque la compétition a jusqu’à présent mis en vedette une grande variété d’artistes en herbe, qui concourent tous en jouant leur propre musique (et pas de reprises, d’où le nom du show).

Vous pouvez regarder tous les épisodes de No Cover publiés jusqu’à présent sur la chaîne YouTube de Sumerian Records.

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Master of Reality

Black Sabbath
Master of Reality

Par Robert Bonham, le 25/06/2022
Dans le même sang

Trust
Dans le même sang

Par SixxMars013, le 09/06/2022
Fear Inoculum

Tool
Fear Inoculum

Par Dabdoob, le 31/05/2022
Plus d'actus sur Alice Cooper
L'actu Rock