Ce groupe de metal s'est tellement fait huer lors de sa tournée avec System Of A Down en 2002 "qu'ils ne pouvaient plus s'entendre"

à 14 h 41 min
Lecture 4 min.
Ce groupe de metal s'est tellement fait huer lors de sa tournée avec System Of A Down en 2002 "qu'ils ne pouvaient plus s'entendre"
Solar Guitars: Guitares 100% Metal!

Greg Puciato, l’ancien frontman de The Dillinger Escape Plan et désormais artiste solo, se souvient encore de la façon dont le public huait le groupe à ses débuts.

Dans une nouvelle interview pour Metal Hammer, le chanteur est revenu sur l’expérience du groupe en première partie de System Of A Down lors de sa tournée européenne en 2002.

Il a déclaré : “[En tant que groupe] nous avions une attitude provocante qui venait du fait que nous nous heurtions à tout. On a gardé ça jusqu’à la fin. Même quand on jouait devant 3 000 personnes à Londres ou ailleurs, on pensait toujours qu’on était un jeune groupe. On se voyait encore comme un petit groupe qui disait ‘allez vous faire foutre’ à tout le monde. Mais sur cette tournée, on se faisait huer sans pitié ; ça ne ressemblait pas du tout à un succès à l’époque.”

Il a poursuivi : “Ce n’est que lorsque nous sommes revenus [en Europe] et que nous avons remarqué qu’il y avait 600 personnes qui venaient nous voir au lieu de 200 [que nous avons réalisé que cela avait eu un impact positif]… C’était une énorme différence [en termes de public] pour un groupe de notre taille. Nous avons réalisé que quelque chose s’était passé.”

Il a ajouté : “Nous nous faisions tellement huer que nous ne nous entendions même plus jouer, et cela nous donnait l’impression que tout le monde nous détestait, et on utilisait ça comme carburant. On détestait les gens, l’industrie qui nous retenait, les autres groupes qui n’étaient pas aussi bons que nous et qui ne voulaient pas nous emmener en tournée parce qu’ils avaient peur de nous. Tout était une chose contre laquelle nous devions nous battre.”

Puciato s’est également ouvert sur la façon dont le groupe a pris fin en 2017.

Interrogé sur ce qu’il a ressenti au moment de la séparation du groupe, il a répondu : “C’était vraiment bon. J’avais l’impression que nous nous dirigions vers un trou noir, les cinq années précédentes avaient été de plus en plus mauvaises.”

Il a expliqué : “Lorsque nous avons annoncé que nous nous séparions, nous avons vécu deux années de tournée particulièrement difficiles. Cela a changé notre dynamique ; nous devenions plus populaires mais ce n’était pas à cause de ce que nous faisions, c’était parce que les gens ne voulaient pas nous voir partir. C’est comme si nous avions été frappés par une maladie grave et que nous traînions cette chose moribonde partout avec nous. Tout le monde venait nous dire au revoir. Ce n’était plus du tout amusant, on ne s’entendait plus personnellement, chaque show était le dernier, comme un enterrement, dans chaque ville.”

Il a ensuite parlé de ce qui les a fait s’arrêter pour de bon, sans la moindre hésitation : “Dès qu’on a annoncé qu’on se séparait, ça a semblé faire monter en puissance les emmerdes ; on a eu l’accident de bus [en Pologne en 2017], Chris Cornell s’est suicidé alors qu’on était en tournée avec eux. C’est quoi ce bordel ? Au début, nous pensions que la tournée avec Soundgarden était la preuve que des trucs cool pouvaient encore arriver, nous avons eu un moment où nous étions à nouveau inspirés. Puis Chris est mort au milieu de la tournée, je l’ai vu la veille ; même ça, c’est lié à cette tournée… L’accident de bus aussi, on avait l’impression que l’univers nous disait d’arrêter, que ce n’était pas ce qu’on était censés faire. C’était un sprint métaphorique vers la ligne d’arrivée : ‘Finissons-en avant d’avoir un accident d’avion’. Ça nous a un peu effrayés.”

Aujourd’hui, Puciato mène une carrière solo florissante, dans laquelle il a déjà sorti deux disques qui ont été bien accueillis par les critiques et les fans.

Il fait également toujours partie de Killer Be Killed, le supergroupe dans lequel il fait équipe avec des membres de MastodonSoulfly et Converge.

Le dernier album de Puciato, Mirrorcell, est sorti le 24 juin via Federal Prisoner.

The Dillinger Escape Plan – Farewell, Mona Lisa :

À lire aussi : Devin Townsend publie un nouveau single envoûtant, Call Of The Void

Greg Puciato – Never Wanted That :

Solar Guitars: Guitares 100% Metal! Solar Guitars: Guitares 100% Metal!
Articles les plus récents
Solar Guitars: Guitares 100% Metal!
Articles les plus vus
Les dernières reviews
album-seventh-son-of-a-seventh-son

Iron Maiden
Seventh Son Of A Seventh Son

Par Slipknot28, le 03/10/2022
Screaming For Vengeance

Judas Priest
Screaming For Vengeance

Par TonyOsbourne13, le 03/10/2022
Texas Flood

Stevie Ray Vaughan
Texas Flood

Par Kingeddie, le 28/09/2022
Plus d'actus sur The Dillinger Escape Plan
L'actu Metalcore